Accueil Conseil communautaire Centre des congrès : adaptons les tarifs pour les associations du territoire

Centre des congrès : adaptons les tarifs pour les associations du territoire

[Conseil métropolitain du 20 octobre 2016]

Le futur Centre des congrès offrira de superbes espaces de qualité au sein d'un bâtiment patrimonial exceptionnel. Mais les tarifs de location seront tellement élevés que les structures locales ne pourront pas s'offrir la moindre salle de réunion. Nous nous sommes à nouveau exprimé sur le sujet.

Conseiller métropolitain

Président du groupe écologiste à Rennes Métropole

 

Intervention de Morvan LE GENTIL au nom du groupe écologiste


citationVoici revenu sur le haut de la pile le dossier du Centre des Congrès. Ce n'est pas la première fois que nous nous exprimons sur le sujet. En décembre 2014, nous nous inquiétions de la place – ou plutôt de l'absence de place – laissée aux habitants de la Métropole. En février 2015, nous alertions les membres de notre assemblée sur les coûts de fonctionnement et interrogions la dimension touristique du projet excluant de fait un tourisme local basé sur les richesses de notre territoire. Nous proposions alors d'ouvrir notre regard au-delà de la clientèle d'affaire. Sur ces points, il semble que malgré nos efforts, nous n'ayons pas été entendus.

Avec un déficit dès le départ de 2,6 millions d'euros la première année, ramené à 945 000 euros la deuxième année, il y a de quoi s'inquiéter sur le modèle économique retenu.

Nous savons bien que ce type d'équipement n'est pas intrinsèquement rentable. Nous savons aussi qu'il y a, au regard des tarifs proposés - prohibitifs pour des petites structures -, au regard aussi d'un secteur du tourisme économique somme toute assez aléatoire, un risque important de vacance du lieu. Et ajouter mécaniquement 150 000 euros de bénéfices chaque année sur le papier ne garantit pas qu'il puisse être réellement occupé.

Pourtant, ces dernières années, lorsque s'élaborait le projet du Centre des congrès, de ses activités, de son offre extraordinaire d'espaces d'accueil de publics, on nous a garanti que ce grand équipement métropolitain allait profiter aux citoyens de la métropole rennaise qui y viendraient participer à des événements culturels, dont certains organisés par des acteurs culturels du territoire.

Si nous avions voté la grille tarifaire en juillet 2015, c'est qu'on nous avait affirmé que des tarifs associatifs seraient élaborés pour "que la vie associative, en dehors des rencontres professionnelles, puisse exister dans cet établissement […] pour que ce lieu ne soit pas un lieu confisqué". Qu'en est-il aujourd'hui de cet engagement ?

Au regard des tarifs de location annoncés, 8 000 € pour une journée de location du grand auditorium, 3 800 pour la salle de 500 places, 3 000 pour l'auditorium de 300 places, 700 pour une salle de réunion de 100 places, nous avons du mal à identifier une seule association culturelle de la métropole en capacité d'investir le futur Centre des congrès pour un événement accessible aux habitants de la métropole.

Même l'Orchestre Symphonique de Bretagne qui espérait beaucoup du futur auditorium dont l'acoustique avait été conçue pour lui, moyennant un soutien spécial de l'État d'1 million d'euros, semble bien incapable de régler une facture s'élevant à 8 000 euros par concert.
Les Transmusicales qui rêvaient de développer dans le futur Centre de congrès un village professionnel d'envergure internationale, à l'instar des BIS à Nantes, voient elles aussi leur rêve s'éloigner avec une facture hors de portée.

Avec cette grille tarifaire, inutile donc d'envisager des événements portés par des structures rennaises qui auraient pourtant rêvé elles aussi d'y organiser des manifestations d'envergure internationale montrant le savoir-faire culturel rennais.

Vous connaissez chers collègues les finances actuelles de nos collectivités locales, et notamment le budget constant, quand il n'est pas en baisse, de la culture. Croyez-vous que nos collectivités puissent trouver les dizaines de milliers d'euros nécessaires pour chaque événement qui sera organisé par nos associations locales au Centre des congrès ?

Non, nous craignons chers collègues, au regard des tarifs de location qui nous sont proposés, que le futur Centre des congrès n'accueille aucun événement culturel d'envergure. Nous y verrons peut-être des multinationales du divertissement venir y déployer leur marketing commercial, nous y verrons peut-être des stars nationales venir y proposer des galas à 80 € la place. Mais le Centre des congrès ne pourra être le lieu permettant aux évènements culturels locaux de passer à une dimension internationale comme on aurait pu s'y attendre.

À moins que nous puissions élaborer une grille tarifaire spécifique aux manifestations d'envergure organisées localement. Nous sommes prêts à travailler à l'élaboration d'une

 

Laisser un commentaire