Accueil Démocratie locale [Ma vie d’élu] Le temps de l’analyse

[Ma vie d’élu] Le temps de l’analyse

Le billet hebdomadaire de Jean-Marie, pour tout savoir du quotidien de votre adjoint Démocratie locale!

#Régionales2015

Les élections régionales s'achèvent sur une frustration et un espoir. La progression de la participation a été une vraie satisfaction même si à Rennes elle reste trop faible. La mobilisation de l'électorat de gauche et écologiste a été forte et cela s'est ressenti y compris dans l'augmentation significative du vote blanc et nul, environ 4 % de plus à Rennes.
Le ministre-président se retrouve aujourd'hui avec un « écologiste » perdu sur sa liste qui n'a d'autre légitimité que d'être « l'écologiste prétexte de service » contre 13 dans la précédente mandature. Et ce n'est pas moins de 12 élus du Front National qui font leur entrée dans l'hémicycle régional. Le bilan de ces élections n'est pas bon pour la gauche. Il est la conclusion d'un paradoxe.

Une mobilisation importante de la société et du gouvernement pour faire de la COP 21, une réussite et un traité porteur d'espoir ; le retour dès le lendemain par notre ministre de la Guerre-Président de région par intérim, au financement et à la promotion des énergies fossiles par le biais de la construction d'une centrale gaz dans le Finistère, la relance des projets miniers, l'extraction du sable en baie de Lannion et un soutien à la construction d'un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Autant de projets inutiles et archaïques qui ne feront que déstructurer la Bretagne.

 

Dans ce marais du futur, entre régurgitations des vieilles recettes politicardes et espoir d'un engagement planétaire et local pour une transition écologique de nos modèles de développement et pour une démocratie renouvelée, je choisis bien sûr l'espoir. Et en l’occurrence la rénovation de notre démocratie locale.

 

# BudgetParticipatif

Hier soir, lundi, le comité de suivi du budget participatif rennais s'est réuni et a validé l'instruction de 540 propositions.
Ce comité de suivi composé de 29 personnes (12 élus de la Ville, 17 représentants d'habitants) avait notamment pour tâche de valider la liste des propositions non retenues (453), de débattre de la mise à l'étude d'une cinquantaine de propositions et enfin d'établir les modalités de l'Agora citoyenne et du vote en février. La réunion a été très constructive. Nous vous ferons prochainement un état des lieux des propositions mises à l'étude.

Pourquoi certaines propositions n'ont pas été retenues ?
D'abord, il faut savoir que ces propositions ont été analysées par la Mission Démocratie locale sur un plan technique et administratif en fonction des critères énoncés dans la Charte de la démocratie locale et en fonction du texte de la proposition.
Il y a environ 7 cas de figures :

  1. Les propositions fantaisistes ou défouloirs, comme la construction
    d'une étoile noire
  2. Les propositions trop imprécises genre "je voudrais plus de végétalisation dans la ville" point
  3. Les propositions qui évoquent des dossiers déjà engagés ou récents, comme je voudrais qu'on refasse la mail François Mitterrand alors qu'on vient de l'inaugurer
  4. Les propositions qui ne génèreraient que des frais de fonctionnement, comme l'organisation d'un festival ou une manifestation culturelle ou sportive
  5. Les propositions dont le coût paraît trop élevé pour le budget participatif, c'est le cas des passerelles dont le coût minimum est de 1,5 million d'euros ou l'idée de réaménager la Vilaine dans sa partie ville, dont le coût serait de l'ordre de plusieurs millions d'euros ou encore la construction d'une Maison de Santé (évaluation 1,5 million d'euros minimum).
  6. Les projets qui ne relèvent pas de la compétence de la Ville de Rennes, comme la création d'un collège Diwan ou le Vélostar ou encore mettre des bibliothèques dans le métro. Une discussion pourrait s'engager avec la Métropole pour bien définir ce qui pourrait être pris en charge.
  7. Les projets qui mériteraient d'être approfondis mais qu'il est difficile d'appréhender au vu de l'explication présentée. C'est le cas de la plupart des tiers-lieux ou lieux associatifs de quartier ou espaces mobiles ou à partager.

 

Il faut établir la part d'investissement par rapport à la part de fonctionnement. Il nous faut aussi mieux identifier le porteur de projet. Nous allons, en lien avec chaque quartier, mettre en place une mission d'étude pour définir plus de critères et stimuler le regroupement de porteurs de projet autour de ces idées.

Vous pourrez retrouver sur le site d'ici une quinzaine de jours les raisons qui ont placé tel ou tel projet hors cadre et la réponse formulée par nos services. Je suis bien évidemment à votre disposition pour en débattre.

Beaucoup de ces projets trouveront dans d'autres services de la ville de Rennes une réponse mieux adaptée que celle du budget participatif. À suivre donc.

Ce qu'il faut retenir c'est que plus de la moitié des propositions ont été mises à l'étude.

 

#Et le reste de ma semaine

Du coup, une partie du reste de la semaine sera consacrée aux suites du budget participatif mais aussi à des réunions diverses, au Conseil métropolitain jeudi soir et, important, à la mise en place du Comité Consultatif Rennes au pluriel, jeudi 17 décembre à 17h30 à l'Hôtel de Ville. Ce comité chargé de valoriser l'égalité et de lutter contre le racisme et les discriminations est un espace de dialogue et de
propositions pour une ville de la diversité culturelle.
Enfin vendredi, de 12h à 17h, il sera temps de participer à une discussions sur les nouveaux lieux et les nouveaux besoins autour de l'idée d'hôtel à projets Pasteur. Tiers-lieux, espaces partagés, cafés associatifs, comment et avec qui se réunir et partager ? Comment enclencher de nouvelles solidarités ?

Et ce week-end, j'aurai une pensée pour tous ces habitants qui n'ont pas les moyens de faire des cadeaux de noël somptueux et qui vont avoir déjà bien du mal à finir le mois. Puissent ces écrits et ce vœux se traduire par plus d'amour, de solidarité et de paix.

 

 

Laisser un commentaire