Accueil Conseil municipal Non à l’ouverture des grandes surfaces le dimanche

Non à l’ouverture des grandes surfaces le dimanche

[Conseil métropolitain du 27 septembre 2018]

Le conseil municipal a adopté un vœu à l'unanimité sur l'ouverture des grandes surfaces le dimanche. Une bonne chose pour les écologistes qui défendent plutôt le commerce de proximité, les circuits courts, les producteurs locaux.

 

Conseillère municipale
Intervention de Valérie FAUCHEUX au nom du groupe écologiste  et citoyen

Dimanche 14 octobre, dimanche prochain, le programme sera dense dans notre ville : Tout Rennes court, un stage d'aïkido par le Cercle Paul Bert, des expériences visuelles et sonores au Vieux Saint-Étienne dans le cadre du festival Maintenant, ou à l'opéra par L'association ElectroniK, un atelier public de danse au Triangle, des visites organisées par Destination Rennes du Parlement et des monuments rennais, mais aussi des salles de cinéma ouvertes avec un programme pour tout public, un atelier "Arbres, fruits et légumes d'automne" à l'écomusée de la Bintinais. Et bien entendu les Champs libres, l'Espace des sciences, le Musée de Bretagne, le Musée des Beaux-Arts, le Frac, la Criée seront aussi ouverts. Et comme chaque dimanche, les marchés de Betton et de Noyal Chatillon sur Seiche se tiendront. Quelques exemples, loin d'être exhaustifs, pour illustrer le dynamisme des acteurs de notre territoire, à savoir les structures de nos quartiers, les associations sportives et culturelles qui proposent un panel d'activités qui peuvent satisfaire tout à chacun.

Ces activités peuvent se tenir car elles bénéficient d'argent public. Nous votons ces subventions avec d'autant plus d'intérêt qu'elles correspondent au projet de société que nous défendons. Une société qui malgré le cadre libéral et l'obligation du travail qui s'imposent à chacun permette l'épanouissement et l'émancipation de tous nos concitoyens, sans être à contretemps les uns des autres.

Le groupe écologiste ne peut alors que contester la décision des grandes surfaces d'ouvrir leurs magasins les dimanches.

La société progressiste que nous soutenons est une société qui au vu l'augmentation de la productivité partage ses richesses et le temps de travail. Il est ainsi évident que la semaine de 32 heures permettrait aux salarié.e.s de faire leurs achats en semaine et garder les week-ends pour leurs vies familiales, amicales, associatives !

Nous nous opposons à ce que "la civilisation des loisirs recule au profit de la civilisation des chariots, des supermarchés" selon l'expression de Gérard Filoche.

Par ailleurs, rappelons que l'ouverture des grandes surfaces, contrairement aux arguments énoncés par leurs dirigeants, ne crée pas d'emplois. En effet, ces ouvertures aspirent la clientèle des commerces de proximité qui tendent à disparaitre face à la concurrence. Ce sont donc des emplois qui sont détruits.

Certes, ces grandes enseignes sont confrontées à des pertes de parts de marché. Mais une fois encore, ce sont les salarié.e.s, et bien souvent des femmes, qui vont être les principales victimes des erreurs stratégiques de ces grands groupes. Comme le rappellent les syndicats du commerce, les compensations sont faibles, voire inexistantes et le "volontariat" s'impose.

Les élu·e·s écologistes avaient déjà peu de considération pour le modèle économique imposé par ces grandes enseignes soutenant l'agriculture productiviste, responsables de l'artificialisation des terres, du modèle tout voiture aux abords de nos villes, de la destruction des paysages. Cette décision ne peut que renforcer nos convictions.

D'autres modes de consommation sont possibles car de plus en plus accessibles : les marchés, les Amap, les ventes directes. Ainsi, nous appelons les Rennaises et les Rennais à résister aux grandes enseignes et à rejoindre les mobilisations des salariés et des élu.e.s à Chartres de Bretagne le 14 octobre et à Pacé le 21 octobre.

Laisser un commentaire