Accueil Communiqués Oui, les entreprises de l’ESS répondent aux besoins des habitant·e·s du Blosne

Oui, les entreprises de l’ESS répondent aux besoins des habitant·e·s du Blosne

[Communiqué]

 

Matthieu Theurier, Vice-Président de Rennes Métropole en charge de l'Économie sociale et solidaire et des éco-activités.

 

En réponse aux propos choquants de M. Laabid sur le projet urbain du Blosne et dans le prolongement de la réaction de M. Berroche, je souhaite à mon tour apporter quelques précisions sur les projets d’Économie Sociale et Solidaire qui se développent actuellement sur le Blosne et que M. Laabid a vivement critiqué avec beaucoup de mépris.

Avant tout, il faut rappeler que malheureusement les propos de M. Laabid à l’encontre des acteurs de l’ESS ne sont pas une première. Il s’est par exemple fortement opposé à l’implantation des coopératives jeunesse de services qui permettent pourtant depuis plusieurs années à des jeunes des quartiers d’acquérir une première expérience professionnelle dans le cadre d’une entreprise coopérative qu’ils gèrent eux-mêmes. Nous avons visiblement un désaccord politique avec M. Laabid et des élu·e·s LREM sur le sens du développement économique que nous voulons pour notre ville. Pour notre part, nous pensons que le modèle coopératif et associatif est un modèle d’entreprise vertueux qu’il nous faut favoriser. Il faut rappeler qu’il représente près de 25 000 emplois sur le territoire de Rennes Métropole et qu’il a des retombées très positives pour le territoire, en plus d’avoir largement participé à la création d’emplois ces dernières années.

Je veux rappeler à M. Laabid que le Blosne est reconnu pour la densité de son tissu associatif qui fait depuis longtemps un travail remarquable sur le quartier. Je veux surtout lui rappeler que, par essence, l’ESS répond aux besoins des populations et en particulier des plus modestes. Les entreprises de l'Économie Sociale et Solidaire sont d'abord des regroupements de personnes qui s'organisent collectivement pour produire un service d'intérêt général.

Favoriser l'ESS sur le Blosne, c'est bien permettre aux habitant·e·s de prendre leur avenir en main.

D'ailleurs, la construction en cours d’un bâtiment dédié à l’ESS et dénommé Quadri est justement issue de la concertation menée ces dernières années sur le Blosne. Il était demandé par les habitants du quartier et devient aujourd’hui réalité. Il accueillera 150 emplois. Il offrira à des entreprises de l’ESS déjà présentes sur le quartier de nouveaux locaux de qualité et accueillera en plus de nouvelles entreprises, toutes heureuses de venir sur le Blosne et désireuses de s’investir dans la vie du quartier. Il disposera aussi d’un espace dédié à la création d’entreprises en ESS et qui permettra d’accompagner les entrepreneurs du quartier. Au rez-de-chaussée, il sera occupé par un restaurant, une boulangerie et d’autres commerces qui seront tous utiles au besoin quotidien des habitant·e·s.

« L’épicerie participative » à laquelle M. Laabid fait référence s’appelle Breizhicoop et s’installera très prochainement sur le centre commercial de Sainte-Élisabeth. Breizhicoop est aujourd’hui forte de près de 600 adhérent.e.s. En plus de consolider l’activité commerciale du quartier, cette épicerie, par son modèle innovant, a vocation à offrir des produits de qualité à des prix 20 % à 40 % moins chers que ceux du marché et répondra là aussi aux besoins de nombreux habitants.

Je veux aussi rappeler à M. Laabid que le restaurant participatif et coopératif La Grenouille à Grande Bouche qui a ouvert de façon éphémère au Samara puis au Triangle a connu un franc succès au-delà des espérances, confirmant là aussi une forte attente des habitant·e·s de pouvoir disposer de tel lieu sur le quartier. La Grenouille à Grande Bouche avait volontairement fait le choix de proposer un tarif social pour ses menus afin de s’adresser au plus grand nombre.

Je veux aussi informer M. Laabid, qu’un projet d’agriculture urbaine porté par l’association nationale Les Cols Verts verra aussi prochainement le jour. Il comportera une forte dimension d’insertion sociale. Le fait que le réseau national des Cols Verts, basé à Paris, ait identifié le Blosne pour son installation à Rennes est bien un signe fort de la bonne image dont bénéficie ce quartier.

Enfin, il faut saluer le travail extraordinaire mené par l’association Au P'tit Blosneur qui agit avec les habitant·e·s pour développer l’entraide et répondre ainsi aux besoins du quotidien. Au Petit Blosneur est, comme les autres projets cités précédemment, soutenu depuis son origine par la mission ESS de Rennes Métropole et participe grandement au dynamisme de ce territoire.

Oui Monsieur Laabid, les entreprises de l’ESS actuelles ou à venir répondent bien aux besoins des habitant·e·s du Blosne comme de l’ensemble de la ville de Rennes. Elles croient en ce quartier et en son avenir. Elles ont bien l’intention de s’y développer, de s’y implanter, d’y développer des emplois.

Et de notre côté nous avons bien l’intention de faire du Blosne un territoire exemplaire et précurseur en matière d’économie sociale et solidaire car c’est bien là la demande de celles et ceux qui y vivent.

 

Laisser un commentaire