Accueil Conseil municipal Patinoire de Noël : nous n’avons plus le temps pour cette absurdité

Patinoire de Noël : nous n’avons plus le temps pour cette absurdité

[Conseil municipal du 8 octobre 2018]

Une patinoire à ciel ouvert prendra place devant le Parlement en décembre. Une aberration à l'heure où tout le monde s'accorde enfin à tirer la sonnette d'alarme face au changement climatique.

 

 

Conseiller municipal

Co-président du groupe écologiste

Vice-président de Rennes Métropole en charge de l'ESS

 

Intervention de Matthieu THEURIER au nom des élu·e·s écologistes et citoyen·ne·s 

Je vous propose un petit quizz. Ça s'appelle le « qui a dit quoi ».

« Notre Maison brûle et nous regardons ailleurs » - Jacques Chirac - IVe Sommet de la Terre le 2 septembre 2002 à Johannesburg, en Afrique du Sud.

«  Make Our Planet Great Again » - Emmanuel Macron mars 2018

«  Nos vies quotidiennes, individuelles, sont traversées par des contradictions, entre certains comportements éco-responsables que nous adoptons et d’autres habitudes qui ne le sont toujours pas. L’heure doit être au combat environnemental, combat des citoyens eux-mêmes mais aussi combat bien sûr de tous les pouvoirs publics. » - Hubert Chardonnet septembre 2018

Autre citation, moins drôle et beaucoup plus grave : « le monde devra engager des transformations "rapides" et "sans précédent", s'il veut limiter le réchauffement climatique. Nous avons remis le message aux gouvernements, maintenant à eux de voir. » le GIEC

Et donc, en octobre 2018 pour la seconde année consécutive, pour mettre en cohérence ses discours et ses actes, la Ville de Rennes vote l'installation d'une patinoire à ciel ouvert pour son marché de Noël et ce sur une période de huit ans. C'est consternant.

Quelle cohérence y a-t-il lorsque d'un côté nous ne cessons d'alerter nos concitoyens sur la gravité des changements climatiques et de l'autre on propose des divertissements aux générations futures par des activités ludiques qui sont des gouffres énergétiques et ont un impact négatif sur leurs conditions de vie dans les années à venir ?

C'est une aberration qui est malheureusement symptomatique de l'écart qu'il y a entre les discours et les actes. Si nous nous accordons tous sur les constats, au moment où il faut agir il y a encore trop de main qui tremble.

Une fois que j'ai dit cela, j'entends déjà l'argument ultime qui va justifier l'installation cette patinoire. Vous le connaissez tous, vous l'avez déjà tous entendu, le fameux « oh mais nan ça va, c'est quand même pas une petite patinoire de rien du tout qui va nous tuer tous ». Combien de fois l'avons nous entendu. « Oh mais nan ça va, mon 4x4 ne consomme pas plus qu'une autre voiture ». « Oh mais nan ça va, ce n'est quand même pas un aéroport à Notre-Dame-des-Landes qui va emballer le changement climatique ». « Oh mais nan ça va, ce n'est pas quelques panneaux de publicité numérique qui vont faire exploser la facture » etc. on peut multiplier les exemples à l'infini.

Le problème c'est que nous n'avons plus le temps, nous n'avons plus les moyens de ce genre de d'absurdités. Donc oui il faut mettre au placard ou au musée cette patinoire éphémère.

Pour celles et ceux qui trouveront dommage que les gamins n'aient plus de quoi s'amuser au marché de Noël je répondrais qu'il existe des dizaines d'alternatives. Une me vient à l'esprit et je me permets de vous la suggérer Monsieur Léziart, elle s'appelle LudikEnergie, c'est une entreprise rennaise qui organise plein de manifestations très ludiques sur le principe que l'énergie consommée par ces animations est produite par le public au moyen de vélos. La production d'énergie devient un jeu positif au lieu d'être destructeur.

À celles et ceux ici qui peuvent craindre que certains de nos concitoyens nous reprochent le choix d'abandon de cette patinoire, je leur répondrais que personne, mais alors personne, ne nous reprochera jamais d'avoir tout fait pour limiter au maximum les conséquences du changement climatique.

 

1 commentaire(s)

  1. MONIQUE LEVERGER

    Je suis indignée par l’installation de cette patinoire en ce moment d’urgence climatique.
    Ne pourrait-on pas organiser un rassemblement contestataire le 8 décembre, prochaine marche pour le climat, place du Parlement pour protester et alerter les rennais sur l’incohérence du conseil municipal qui prend des décisions contraires à ses discours(cf la déclaration de H.Chardonnet entre autres)?
    Bien cordialement
    Monique Leverger ( citoyenne et habitante du centre ville )

Laisser un commentaire