Accueil À la une Pour une gestion publique des déchets

Pour une gestion publique des déchets

[Conseil métropolitain du 30 novembre 2017]

La gestion des déchets est confiée à un prestataire privé. Nous regrettons ce choix et plaidons pour une gestion publique du traitement des déchets qui nous permettrait d'avancer concrètement vers la transition énergétique.

Conseillère métropolitaine

 

 

Intervention de Valérie FAUCHEUX au nom du groupe écologiste 

citationNous sommes ce soir invités à approuver le choix de la concession de service public à Sobrec, filiale de Véolia. Préférant le mode de gestion publique pour l'Unité de valorisation énergétique, nous regrettons ce choix d'un prestataire privé.

D'aucuns pourraient penser notre intervention idéologique. Nous ne nierons pas que notre pensée politique est somme toute animée par des idées mais elle est aussi faite de pragmatisme. Sur ce sujet  des délégations des services publiques, il suffit de regarder ce qui se fait ici et ailleurs. Il n'est d'ailleurs pas nécessaire de chercher trop loin car nous avons sur le territoire un bel exemple : celui de la Société publique locale Eau du bassin rennais qui est en charge de la production de l'eau potable pour 56 communes de la CEBR et de la distribution pour 5 communes (94000 abonnés – 253 000 habitants) et bientôt 6, cher Olivier, puisqu'Acigné  nous rejoint l'an prochain.

Depuis sa mise en œuvre, la SPL démontre par sa réussite technique et financière la plus-value d'un outil industriel public au service de la collectivité, des abonnés et du territoire. C'est en maîtrisant l'eau de la source à l'assainissement que nous sommes aujourd'hui capables de garantir la qualité de la ressource, avec un impact positif sur notre environnement.

En ce qui concerne l'UVE, il aurait été de la même manière plus approprié d'explorer par des études approfondies une gestion publique, en régie ou en SPL.

Maîtriser d'un bout à l'autre la chaîne de traitement des déchets  nous permettrait d'avancer plus concrètement vers la plus que jamais nécessaire transition énergétique, basée en la matière sur un modèle d'économie circulaire.

Repenser les modes de gouvernances à l'aune du développement durable et écologique est aujourd'hui une nécessité. La gestion des déchets en fait partie et nous faisons le vœu d'intégrer plus fortement cette dimension pour le prochain contrat au-delà de 2021.

Laisser un commentaire