Accueil Conseil municipal Provisionner 1,2 millions d’€ pour la coupe du monde féminine de football : indécent !

Provisionner 1,2 millions d’€ pour la coupe du monde féminine de football : indécent !

[Conseil municipal du 25 juin 2018]

Le budget 2018 de la Ville doit provisionner 1,2 millions d'euros pour la coupe du monde féminine de football.  Nous aimons le sport, nous soutenons le football féminin, il est normal que la Ville de Rennes engage des dépenses liées à l'organisation de ce type d’événements dans le cadre de ses compétences. Mais 1,2 millions d'euros ! ce montant nous paraît franchement indécent.

 

 

Conseillère municipale

Co-présidente du groupe écologiste et citoyen
 

Intervention de Gaëlle ROUGIER au nom des élu-e-s écologistes et citoyen-ne-s

Nous votons ce soir une décision modificative du budget 2018. Les dépenses de fonctionnement sont donc augmentées de plus de 1,5 millions d'euros. Cette décision permet d'abonder les budgets de nombreux projets tout à fait importants pour notre ville. Je veux parler du plan alimentaire durable, du réseau de fibre optique, des crèches, de la préservation de la biodiversité et notamment des chiroptères, etc.

Cependant, la principale inscription concerne l'abondement d'une provision pour charges de 1,2 millions d'euros afin de couvrir les dépenses d'accompagnement sur l'espace public de l'organisation de la coupe du monde féminine de football qui se déroulera en 2019 à Rennes et dans d'autres grandes villes de France.

Nous aimons le sport, nous soutenons le football féminin, il est normal que la Ville de Rennes engage des dépenses liées à l'organisation de ce type d’événements dans le cadre de ses compétences. Mais 1,2 millions d'euros ! ce montant nous paraît franchement indécent

et nous interroge à plusieurs titre :

  • Nous souhaiterions connaître le détail des dépenses envisagées. Nous ne sommes évidemment pas opposés à ce que la Ville engage des actions de communication ou de sécurisation de l'espace public sur un événement de cet ampleur. Mais il semblerait que tout ou partie de cette réserve revienne au Stade rennais qui évoque un manque à gagner du fait de la mobilisation du Roazhon Park sur quatre semaines. Certes le Roazhon Park est bien la propriété de la Ville de Rennes mais les exigences du Stade rennais ou de la FIFA ne sauraient s'imposer à la Ville.
  • Nous souhaitons être certains qu'aucun euro n'aille vers la FIFA, principal organisateur de l’événement. Aucune raison ne justifierait que nous subventionnions, même indirectement, la FIFA, qui par ailleurs échappe à l'impôt en France. Lui faire ce cadeau nous paraîtrait tout à fait déplacé.
  • Enfin, nous avons appris que l’État avait donné son accord pour que cette somme d'1,2 millions d'euros n'entre pas dans les dépenses de fonctionnement soumises à un taux d'évolution qui ne peut dépasser 1,3 % chaque année. En clair, les dépenses de solidarité, d'éducation, de transition écologique sont contraintes, par contre pour le foot c'est open bar. Cela nous interroge décidément sur les priorités de ce gouvernement.

Nous en sommes ici au stade de la provision. Les dépenses réelles ne seront engagées qu'à travers de nouvelles délibérations à la rentrée. Au vu du contenu de la décision modificative et des nombreux projets favorables à tout·e·s les Rennais·e·s qu'elle contient, nous approuverons la DM. Mais il est clair que nous refuserons une dépense d'1,2 millions sur ce seul événement sportif quand dans le même temps nous opposons à nombre d'associations rennaises, porteuses de nombreux projets innovants, des budgets toujours plus contraints qui nous empêchent parfois de les accompagner.

Enfin, le Stade Rennais semble avoir renoncé à développer une équipe féminine de football à Rennes. Ce serait pourtant un acte fort de soutien au foot féminin et nous ne pouvons qu'encourager le Stade rennais à tenir cet engagement dans le prolongement de cette coupe du monde féminine qui, nous n'en doutons pas, sera un vrai succès.

 

Laisser un commentaire