Accueil À la une Rennes s’engage pour un pacte finance-climat européen

Rennes s’engage pour un pacte finance-climat européen

[Conseil municipal du 3 décembre 2018]

À l'initiative des écologistes et avec le PS, le PC, l'UDB et le PRG, le conseil municipal a adopté un vœu pour apporter son soutien à l'appel pour un pacte finance-climat européen et s'engager à porter le projet dans les réseaux européens auxquels il participe.

 

 

Conseiller municipal

Co-président du groupe écologiste

Vice-président de Rennes Métropole en charge de l'ESS

 

Présentation par Matthieu THEURIER

À l'heure ou s'ouvre la COP 24 en Pologne, il nous faut redire l'immense enjeu qu'est celui de la lutte contre les changements climatiques.

Nous le savons tous, notre dépendance aux énergies fossiles a un coût.

Un coût environnemental d'abord. Le réchauffement climatique planétaire, que nous engendrons par une utilisation massive du charbon, du gaz et du pétrole, modifie les conditions mêmes de notre existence sur Terre.

Notre dépendance aux énergies fossiles a aussi un coût économique. À titre d'illustration, la balance commerciale de la France, qui était à l'équilibre jusqu'au début des années 2000, s’est détériorée presque continuellement depuis, sous le poids de la facture d'énergie qui représentait encore en 2017 38 milliards d'euros, soit près de la moitié du déficit commercial de la France.

Enfin, elle a un coût social, coût social qui se révèle aujourd'hui par la mobilisation de celles et ceux qui sont frappés en premier par une augmentation inéluctable du coût des énergies fossiles, et qui se révèle depuis de nombreuses années chaque hiver par la précarité énergétique de millions de ménages qui peinent à payer les factures de chauffage.

Accélérer la sortie des énergies fossiles, combattre les changements climatiques, offrir de nouvelles perspectives économiques tout en luttant contre les inégalités, voilà le chemin à suivre. De par leurs compétences en matière d'aménagement, de logements, de déplacements, d'énergie, de solidarité, de développement économique etc., les collectivités locales sont en première ligne pour mener à bien cette nécessaire transition.

Mais pour y parvenir elles ont besoin de moyens. Là ou hier, en 2008, en pleine crise financière, l'Union Européenne a su dégager 2 000 milliards d'euros pour sauver les banques, elle doit aujourd'hui être capable de trouver les moyens nécessaires à la transition énergétique. Selon la Cour des comptes européenne c'est 1 000 milliards d'euros dans les dix ans à venir qu'il faut investir en faveur de la transition écologique.

C'est l'objet du collectif Climat 2020 que de revendiquer l'élaboration d'un pacte finance-climat à l'échelle européenne qui permettrait de dégager les 1 000 milliards d'euros nécessaires par une réorientation de la création monétaire de la Banque Centrale Européenne et de la spéculation financière vers des investissements vertueux pour notre planète et l'humanité. Ce collectif, initié entre autre par Jean Jouzel que nous connaissons bien ici à Rennes, réunit des personnalités aux parcours divers, et aux engagements tout aussi divers.

Convaincus que l'Europe doit, de toute urgence, apporter une réponse claire et très ambitieuse pour lutter contre le dérèglement climatique, nous vous proposons, par ce vœu, d'engager la Ville de Rennes à soutenir l'adoption d'un pacte finance-climat européen au sein de l'ensemble des réseaux européens auxquels elle participe. En espérant que de nombreuses autres collectivités nous rejoignent dans ce combat.

--

 Lire le voeu adopté en conseil municipal

 

Laisser un commentaire