Accueil À la une Rennes territoire zéro chômeur de longue durée

Rennes territoire zéro chômeur de longue durée

[Conseil municipal du 8 octobre 2018]

Rennes se porte candidate à l'expérimentation Territoire zéro chômeur de longue durée. Une opportunité pour la Ville qui dispose d'un vivier riche d'entreprises de l'économie sociale et solidaire qui pourraient s'inscrire dans ce dispositif.

 

 

Conseiller municipal

Co-président du groupe écologiste

Vice-président de Rennes Métropole en charge de l'ESS

 

Intervention de Matthieu THEURIER au nom des élu·e·s écologistes et citoyen·ne·s 

La délibération que nous votons ce soir est importante et nous voulons saluer l'engagement que prend notre Ville ce soir de candidater à son tour à l'expérimentation Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée.

Depuis plus de 40 ans, le chômage s'est durablement installé dans notre pays. Le modèle économique qui domine notre monde est non seulement une machine à détruire la planète, tant il est gourmand en ressources naturelles, mais il est aussi une machine à exclure. Cette économie, où seule compte la recherche du profit, prive d’emploi plusieurs millions de personnes ou les contraint à accepter des emplois précaires dans des conditions qui ne permettent pas une existence digne. Le chômage et la précarité touchent ainsi toutes les tranches d'âge, tous les territoires, toutes les professions, avec des conséquences dramatiques au plan économique et social.

Si le tableau est morose, il n'y a aucune fatalité.

Et en matière de lutte contre le chômage et la pauvreté on est bien loin d'avoir tout essayé.

Car si les emplois manquent, le travail, lui ne manque pas. Il existe une multitude de besoins non satisfaits et de travaux utiles à la société qui aujourd’hui ne sont pas ou plus accomplis, simplement parce qu’ils ne sont pas rentables ou pas assez rentables, et donc insuffisamment lucratifs pour la majorité des entreprises capitalistes. Il est évident que les services à la personne, les services de santé, d'éducation et bien d'autres services à la population auraient besoin de bien plus de bras.

La question n'est donc pas tellement de savoir où sont les besoins de création d'emploi, car ils existent dans de nombreux domaines, mais bien de savoir comment solvabiliser ces emplois, quitte à s'affranchir des règles du marché classique.

C'est ce que fait depuis de nombreuses années l’Économie Sociale et Solidaire : les associations, coopératives, mutuelles qui délivrent des services d'intérêt général pour la population, tout en inventant des formes économiques innovantes, entre économie publique et privée, pour parvenir à mettre en œuvre ces services et à rémunérer les emplois qui vont avec.

C'est aussi là la très bonne idée qu'ont eue les associations ATD quart monde, Secours Catholique ou encore Emmaüs France avec le projet Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée. Elles ont simplement fait le constat que le coût pour la collectivité d'une personne au chômage de longue durée est de 18 000 euros par an. Il est tout à fait possible de rediriger ce coût pour financer les emplois manquants en assurant de bonnes conditions de travail.

Les emplois sont ainsi financés par les coûts sociaux évités du fait que ces personnes reprennent une activité.

Dix territoires expérimentent actuellement en France ce système via des entreprises de l'Économie Sociale et Solidaire qui embauchent en CDI des chômeurs de longue durée et développent différentes prestations d'intérêt collectif. L'expérimentation lilloise a ainsi permis d'embaucher 115 personnes en CDI avec un objectif de 250 d'ici deux ans.

Ça marche, et il est essentiel que notre ville puisse à son tour se saisir de cette expérimentation.

D'autant plus, que nous travaillons depuis plusieurs mois maintenant à la création sur le quartier de Maurepas d'une coopérative de quartier qui a les mêmes objectifs. Idem sur le Blosne, où certaines expériences associatives pourraient parfaitement porter ce type de dispositif.

Nous avons ainsi tous les outils pour devenir à notre tour un Territoire Zéro Chomeur de Longue Durée. Nous ne pouvons encore une fois que soutenir l'intention de la Ville de Rennes de candidater à ce dispositif et nous prendrons bien évidemment toute notre part à la pleine réussite de ce projet.

 

Laisser un commentaire