Accueil À la une Un plan alimentaire durable ambitieux pour une cantine de qualité

Un plan alimentaire durable ambitieux pour une cantine de qualité

[Conseil municipal du 26 juin 2017]

Après plusieurs mois de travail en concertation avec toutes les parties prenantes de la restauration scolaire, Nadège Noisette, adjointe aux Approvisionnements a présenté le Plan alimentaire durable. Pour plus de bio, plus de durable et moins de gaspillage.

 

 

Adjointe Approvisionnements

 

Consulter l'état des lieux

Consulter le plan alimentaire durable

Présentation par Nadège NOISETTE 

citation

Cette délibération marque à la fois la fin du processus de co-construction du plan alimentaire durable et en même le début de sa mise en oeuvre. Permettez-moi alors mes chers collègues de prendre un peu de temps pour vous redonner qq éléments de contexte et présenter les grandes lignes de ce plan alimentaire durable.

Située au cœur d'un bassin de production agricole qui génère près de 1900 emplois sur la métropole, la ville de Rennes souhaite dans le cadre de ses compétences, renforcer les rapports sociaux-économiques entre producteurs et consommateurs autour de 2 enjeux majeurs :

  • Accès pour toutes et tous à une alimentation saine et source de plaisir
  • Accompagnement des pratiques agricoles vers des modèles plus durables

Elle veut ainsi promouvoir une alimentation équilibrée et soucieuse du développement durable au sein de sa restauration collective puis plus largement auprès des familles rennaises et renforcer un lien de confiance et de solidarité entre consommateurs et producteurs locaux.

C'est pourquoi au côté des rennaises et des rennais déjà engagés dans cette démarche, la ville de Rennes participe à la reconquête de la souveraineté alimentaire de son territoire en co-construisant un plan alimentaire durable.

Depuis plusieurs années déjà, les services impliqués dans la restauration collectives de la ville mènent des actions dans ce sens comme :

  • L'amélioration constante de la qualité nutritive des menus
  • La mise en place d'actions de sensibilisation sur l'alimentation auprès des enfants dans les écoles à travers des cours de cuisine, du jardinage, du compostage ou des visites de fermes….
  • L'évaluation du gaspillage alimentaire et des possibilités de dons auprès des associations
  • Et enfin et non des moindres un marché expérimental visant à acheter des denrées alimentaires préservant la qualité de l'eau du bassin rennais.

Le but du plan alimentaire durable est de donner un cadre commun à toutes ces pratiques et d'amplifier cette dynamique en co-construisant avec les producteurs, distributeurs, agents de la ville, parents, monde associatif, les actions nous permettant d'atteindre pour 2020 les 3 objectifs que nous nous sommes fixés :

  • 20% de denrées issus de l'agriculture bio
  • 20% de denrées produites durablement
  • Réduire le gaspillage alimentaire de moitié

Ce projet de plan alimentaire durable, lancé lors du conseil municipal de mars 2016, a été lauréat de l’appel à projet Plan National de l'Alimentation du ministère de l’agriculture en 2016. Grâce à cette aide du ministère, nous avons pu recruter Typhaine Herré en charge de l’animation de ce plan depuis 1 an. Sa motivation et sa bienveillance ont été déterminante dans les avancées réalisées. Je tiens à l'en remercier.

Après la rédaction d’un état des lieux (que vous avez sur vos tables) et dans la démarche de la Fabrique Citoyenne de la ville,  nous avons organisé une douzaine d’ateliers sur les 3 axes du plan alimentaire durable à savoir :

  • La politique achat
  • La fabrication et distribution des repas,
  • Le temps du repas

Après analyse de leur faisabilité par les services de la ville les propositions issues de ces ateliers ont permis de définir une trentaine d’actions pour ce plan alimentaire durable (que vous avez aussi sur vos tables).

Permettez-moi de mettre en avant quelques-unes des actions phare de ce plan issues de cette co-construction:

Concernant la Politique d’achat :

Nous allons identifier auprès des producteurs les besoins en outils de transformation et logistique et finaliser avec l'Établissement de Service d'Aide par le Travail d'Apigné la mise en place d'une légumerie Bio à St Jacques.

Nous allons poursuivre la politique d'achat pour atteindre 20% de produits bio et 20% de produits durables et travailler avec la chambre d'agriculture afin d'avoir 100% de nos viandes sans OGM.

Enfin nous sommes en train de construire des indicateurs d'émission de GES de nos repas qui permettront de suivre et piloter notre politique d'achat alimentaire.

Concernant la Fabrication et distribution des repas :

Nous allons passer à un menu sans viande ni poisson par semaine des janvier 2018 et définir de nouvelles recettes pour des menus végétariens équilibrés et pour limiter le gaspillage alimentaire

Nous sommes en train aussi de généraliser de nouveaux modes de service dans les écoles afin de réduire le gaspillage alimentaire. Nous continuerons à faire des pesées régulières des déchets pour en mesurer les évolutions

Enfin un travail est mené pour créer de nouveaux liens entre la cuisine centrale, les correspondants de restauration et les enfants.

Concernant le temps du repas

Il s'agira de favoriser l'accès à la restauration au plus grand nombre en facilitant la connaissance des menus et des tarifs pour les familles.

Au-delà des écoles, nous étudierons la faisabilité d'étendre le dispositif "Sortir " à l'achat de denrées alimentaire durable pour les bénéficiaires de ce dispositif "Sortir".

 

Ce plan alimentaire durable fera l'objet d'un suivi particulier et d'un enrichissement grâce à la mise en place d'un conseil de l'alimentation regroupant plusieurs acteurs concernés, notamment les producteurs, distributeurs, familles et services de la Ville.

Pour finir je tiens à remercier nos partenaires que sont la Collectivité Eau du Bassin Rennais (à travers son président Yannick Nadesan), Agrobio 35, Initiative Bio Bretagne, la MCE, la chambre d’agriculture, le département 35, la DRAAF pour leur soutien dans ce projet. Je tiens à saluer aussi l'ensemble des services de la ville et de la métropole impliqués dans ce projet notamment le service des moyens et achats, de la restauration, de l'éducation enfance, de la nutrition santé, des déchets et de l'agriculture pour la qualité de leur implication ainsi que mes collègues Jean-François Besnard et Lénaic Briéro qui se sont engagés pleinement dans ce projet.

Je vous demande donc mes chers collègues d'adopter ce plan d'actions du plan alimentaire durable.

Laisser un commentaire