Accueil Conseil municipal Une deuxième vie pour les ordinateurs de la ville = un pas de plus dans la sobriété numérique

Une deuxième vie pour les ordinateurs de la ville = un pas de plus dans la sobriété numérique

[Conseil municipal du 25 juin 2018]

Chaque année 600 ordinateurs de la Ville deviennent obsolètes pour un usage professionnels. Désormais ils auront le droit à une seconde vie. Ils seront confiés à Envie 35 pour être recyclés ou revendus pour une somme modique à des personnes à faible revenu. Vive l'économie circulaire!

 

 

Conseiller municipal

Délégué aux Usages du numérique
 

Délibération présentée par Laurent HAMON, conseiller municipal délégué aux Usages du numérique

La Charte verte du numérique adoptée par notre métropole nous engage. La délibération qui vous est soumise ce soir constitue l'une des actions concrètes, mise en place depuis un an, dans le cadre de cette feuille de route « développement durable » travaillée au sein la Direction des Systèmes d'Information.

Jusqu'à présent, 600 ordinateurs étaient mis chaque année au rebut. Aujourd'hui, il s'agit d'impulser la création d'une filière locale de reconditionnement de matériels informatiques.

L'enjeu est triple :

  • écologique, car il vise à réduire le volume des déchets informatiques, à dépolluer et recycler ;
  • socio-économique, car il participe à l'insertion ou à la réinsertion dans l'emploi ;
  • social, car nous souhaitons réduire la fracture numérique, aussi bien quant à l'équipement qu'aux usages, en permettant d'œuvrer pour l'inclusion numérique.

Concrètement, les ordinateurs de la Ville arrivés en fin de vie pour des usages professionnels, soit environ 600 ordinateurs par an, sont mis au rebut pour cause d'obsolescence. Mais nous pouvons leur donner une seconde vie !

C'est pourquoi désormais l'ensemble des matériels sont enlevés par Envie 35 – entreprise de l'économie sociale et solidaire et connue de notre territoire, qui a la charge d'une part de trier les matériels qui sont inutilisables et qui partiront vers le recyclage et d'autre part, de reconditionner les matériels qui peuvent l'être.

Produire un ordinateur nécessite l'utilisation de matériaux rares et émet 1 tonne de CO2. Ainsi, le reconditionnement du matériel informatique évite l'extraction de ressources naturelles et diminue d'autant la pression exercée sur celles-ci tout en évitant les pollutions qui lui sont associées.

Depuis un an nous testons le dispositif, et on peut d'ores et déjà dire que près de 70 % de nos matériels peuvent être recyclés. Ils sont vendus à bas coût (de 50 à 100 euros selon les matériels) à destination de publics modestes. Ils sont commercialisés dans le magasin d'Envie 35 à Rennes et peuvent être prescrits par notre Centre Communal d'Actions Sociales (CCAS) mais aussi par la Mission Locale, la CAF, le CDAS, le Foyer des Jeunes Travailleurs, la Croix Rouge Française, les Resto du cœur. Les ordinateurs sont proposés avec des systèmes d'exploitation Microsoft ou Linux.

À ce jour, plusieurs partenaires ont rejoint le dispositif pour apporter leur parc de machines : Rennes Métropole, le CCAS, le Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine, la CARSAT, la DIRRECTE... et d'autres partenariats sont déjà en cours...

Je tiens à remercier tout particulièrement nos services, la DSI, le service juridique et le service cohésion sociale et solidarité mais aussi la Direction du groupe Ressources T et d'Envie 35 pour avoir cru en ce projet. Et un remerciement plus particulier à Julie Biron. Mais aussi à notre Vice-président à l'ESS et aux éco-activités Matthieu Theurier, pour avoir aider à sa mise en place.

En complément de ce dispositif, un axe a été travaillé concernant l'inclusion numérique afin de favoriser l'accompagnement à l'usage, en lien avec nos espaces numérique (notre collègue Tristan Lahais en a parlé tout à l'heure).

 

Enfin, chers collègues, indépendamment de cette délibération mais cela a un lien, je souhaite vous montrer les ordinateurs qui vont majoritairement équiper nos services. Il s'agit de mini-PC. Mini par la taille mais pas par leur puissance. De coût quasi équivalent aux PC que vous connaissez, ils permettent de diviser la consommation énergétique par 7 comparé à des ordinateurs sortis il y a 2 ans et par 3 pour les ordinateurs les plus récents. Nous avons déjà équipé près de 10 % de notre parc, notamment dans nos écoles ; et nous montons en puissance avec l'acquisition de 400 machines par an, qui au bout de 6 ans partiront à leur tour vers cette nouvelle filière.

Nous nous engageons résolument vers une aire de sobriété numérique, de numérique utile tout en innovant, car nous le savons la transition énergétique et l'inclusion numérique sont des défis que nous devons relever.

 

1 commentaire(s)

  1. […] Lire la suite : Article  […]

Laisser un commentaire