Accueil Nos tribunes Agir pour le climat, c’est aussi aider les réfugiés

Agir pour le climat, c’est aussi aider les réfugiés

On pourrait croire que la guerre est la seule cause, conjoncturelle, lointaine, des flux migratoires et de leurs défis. Mais d’autres raisons expliquent cette terrible situation. L’appauvrissement des pays, ferment de famines et de conflits, est en lien direct avec le dérèglement climatique : la raréfaction de certaines ressources pousse ainsi des populations à tenter leur chance en traversant la Méditerranée. Et les conséquences s’amplifieront avec le réchauffement de l’océan Indien, qui affaiblit la mousson estivale et assèche le sous-continent.

À la veille de la COP 21, la conférence de l’ONU sur le climat qui se tiendra à Paris, la France apparaît comme un mauvais élève de la transition énergétique. Le niveau local est le meilleur levier d’action : notre métropole doit prendre des engagements forts dans ses programmes et ses budgets. Les éco-activités (éco-construction, déplacements et fret écologiques, énergies renouvelables, économie sociale et solidaire) doivent devenir le fer de lance de sa politique économique. L’écologie est l’avenir de l’industrie : le rachat de 52 hectares du site Citroën - La Janais est une chance parmi d’autres d’engager ce changement. C’est notre responsabilité, et elle dépasse les frontières.

 

Tribune parue dans Rennes Métropole Magazine (octobre-novembre 2015)

Laisser un commentaire