Accueil Ana Sohier Ana Sohier rejoint le groupe écologiste et citoyen de Rennes Métropole

Ana Sohier rejoint le groupe écologiste et citoyen de Rennes Métropole

[Communiqué]

 

Conseillère municipale déléguée et présidente du groupe UDB à la Ville de Rennes, conseillère métropolitaine de Rennes Métropole, Ana Sohier rejoint le groupe écologiste et citoyen de Rennes Métropole.

 

Représentante de la Ville de Rennes, je suis aujourd’hui la seule élue membre de l’Union Démocratique Bretonne de l’assemblée de Rennes Métropole. Comme une majorité d’élus, je n’étais membre d’aucun groupe politique. Pourtant, ne pas appartenir à un groupe politique c’est concrètement ne pas participer au débat, c’est s’empêcher de porter collectivement des propositions constructives pour notre territoire.

À l’occasion du conseil communautaire du 5 avril 2018, j’ai donc souhaité rejoindre le groupe des écologistes. Cette décision s’est imposée comme une évidence compte-tenu de la proximité des valeurs et des idées, mais aussi de la qualité des échanges noués avec les membres du groupe.

C’est surtout la volonté partagée de faire évoluer la Métropole rennaise :

-        dont la gouvernance n’est pas suffisamment démocratique : le débat manque à tous les niveaux et les citoyens ne sont pas suffisamment associés aux décisions,

-        dont le modèle de développement n’est pas suffisamment au service de l’homme et de son environnement : centrée sur sa volonté de croissance, la Métropole oublie que la concentration peut avoir des effets néfastes (pollutions…) et que la crise du capitalisme et le réchauffement climatique nous pressent de construire un modèle de société alternatif,

-        dont la vision à long terme manque d’ambition : osons interroger notre projet de territoire : que souhaitent les habitants de l’agglomération, et au-delà de Bretagne ?

Cette décision est donc une ambition, celle de renforcer le seul groupe de gauche de l’assemblée de Rennes Métropole pour peser dans les débats de cette instance et faire entendre de nouvelles propositions :

-        Choisir la coopération plutôt que la compétition : Rennes métropole qui s’affirme capitale de la Bretagne doit être responsable et penser aux conséquences de ses stratégies d’affirmation et de développement métropolitain sur le reste de la Bretagne.

-        Être visible et attractive sans être une mégalopole, c’est possible ! Il faut avoir une réelle originalité à faire valoir. Faisons de Rennes Métropole un modèle de gouvernance coopérative, en la positionnant comme animatrice des réseaux bretons de coopération territoriale.

Engageons une stratégie ambitieuse pour faire de Rennes Métropole un exemple de Métropole en transition vers la société sans carbone.

L’enjeu est bien sûr de limiter nos consommations d’énergie, de lutter contre la précarité énergétique, mais aussi de renforcer les innovations sociales et techniques pour gagner en qualité de vie au quotidien. »

 

Morvan Le Gentil, président du groupe Ecologiste et Citoyen de Rennes Métropole se félicite de l’arrivée d’Ana Sohier :

Depuis le début de la mandature notre groupe politique s’étoffe progressivement : c’est une reconnaissance de notre travail, de notre capacité à porter une note constructive, innovante et exigeante au sein de la majorité métropolitaine.

Cette dynamique collective apporte une plus-value dans l’analyse des projets et dans les propositions que nous défendons, qui permet de véritablement peser dans les décisions.

Désormais constitué de militants EELV, Ensemble, UDB, ainsi que d’élus simplement engagés pour changer leur métropole, notre groupe montre que l’écologie politique peut être rassembleuse : au service d’un projet de transformation sociale qui n’oublie pas les plus précaires ; au service d’un développement urbain qui respecte les spécificités de tous les territoires ; au service d’un environnement préservé pour les générations futures. Il est d’ailleurs symbolique que cette collaboration s’officialise à l’occasion du débat sur le Plan Climat Air Energie Territorial, véritable matrice d’un cap nouveau pour nos politiques publiques.

Notre diversité nous motive également à chercher tous les moyens de rapprocher la Métropole de ses habitants, en faisant bouger ses modalités de débat et de gouvernance, en améliorant sa lisibilité auprès du grand public, ou en imaginant de nouvelles démarches participatives. C’est cette ouverture que doit incarner, à notre sens, un groupe politique « écologiste et citoyen » et nous remercions Ana Sohier de venir y apporter sa contribution. »

Laisser un commentaire