Accueil Vos élu-e-s Benoît Careil Bars en trans, l’art universel de la fête

Bars en trans, l’art universel de la fête

Ce jeudi 5 décembre, Benoît Careil a inauguré avec émotion la nouvelle édition du festival des Bars en trans.

Les festivals comme les Bars en Trans, rythment la vie culturelle rennaise depuis des décennies. On compte aujourd’hui plus d’une cinquantaine de festivals chaque année uniquement dans le domaine culturel dont 20 festivals de musique.

Parallèlement aux programmations également très riches des salles de spectacle rennaises, cette spécificité festivalière offre aux rennaises et aux rennais des terrains d’aventure humaine exceptionnels à tout point de vue.

Un festival n’est pas juste une suite de propositions artistiques étalée sur quelques jours. Yann Hamon, Philippe Le Breton, Martin Perrault et toute l’équipe de Bars en Trans le savent bien, la réussite d’un festival tient tout autant à sa capacité à créer les conditions d’une fête réussie pour chaque festivalier qu’à la qualité de sa programmation artistique.

Le terme festival est emprunté à l’anglais qui avait lui-même emprunté un terme en vieux français « festivel » qui voulait dire jour ou période de fêtes.

Avant d’être élu, j’ai beaucoup travaillé sur la place de la fête dans la société. Avec le sociologue Christophe Moreau, nous rappelions sans cesse que la fête est à la fois le ciment et le reflet des sociétés, qu’il fallait la prendre très au sérieux, la fête est en effet essentielle pour aider les jeunes à devenir adulte et les adultes à mieux vivre ensemble.

L’édition 2019 de Bars en Trans illustre cette dimension sociétale de la fête, et de la place sur un territoire d’un grand rendez-vous artistique, à la fois populaire et exigeant, un rendez-vous en résonance avec une société qui se questionne sur son futur.

Les Bars en Trans 2019 c’est donc tout d’abord une grande diversité d’artistes, de musiques et de mots, représentant une nouvelle génération de femmes et d’hommes, auxquels beaucoup de jeunes s’identifient déjà où s’identifieront demain.

Les Bars en Trans 2019 c’est Welcome, cette invitation à découvrir l’autre, l’autre qui vient parfois de loin, découvrir sa culture, son expression artistique et ainsi mieux se préparer à l’accueillir s’il le souhaite.

Il y a aussi cette invitation du festival à soutenir Utopia 56, association de citoyennes et citoyens qui se mobilisent pour venir en aide aux exilés. Présente dans de nombreuses villes, leur action à Rennes, aux côtés d’autres collectifs comme Cœurs Résistants, permet d’aider de nombreux exilés à retrouver les conditions d’une vie plus digne d’être vécue.

Les Bars en Trans 2019 c’est enfin cette fidélité des bars rennais, premiers partenaires du festival, et hauts lieux de notre vie culturelle et festive locale.

Ici comme dans d’autres collectivités, les cafés concerts, ou comme on les appelle maintenant les cafés cultures, reprennent des couleurs. La Ville de Rennes, après Nantes et Montreuil, a été l’une des premières collectivités à contribuer au financement du fonds d’aide à l’emploi artistique dans les bars.

Ce dispositif très pragmatique qui permet aux bars de solliciter facilement une aide pour chaque rémunération d’artistes, est à Rennes une vraie réussite. Cette action publique sert à la fois les artistes et la juste rémunération de leur travail, et ceux et celles qui investissent leur argent, leur talent et leur énergie à faire des bars de véritables lieux de vie culturelle et festifs dignes de ce nom.

Ce fonds d’aide existe parce que des cafés cultures regroupés au sein du Collectif Culture Bar Bars se sont mobilisés il y a une dizaine d’années.

En janvier 2021, grâce à l’action de ce collectif, une nouvelle réglementation sera appliquée pour les cafés cultures comme pour tous les lieux ayant une activité culturelle déjà ancienne. L’adoption le 21 novembre dernier à l’Assemblée nationale du principe d’antériorité d’une activité culturelle va permettre de mieux protéger les bars face à des nouveaux riverains qui voudraient interdire sans distinction toute source de bruit dans leur voisinage.

Longue vie donc à l’art et la culture dans les bars, longue vie à Bars en Trans, merci à toutes et tous de rester engagés, que la fête soit belle et réussie et que, la bonne musique des artistes Bars en Trans suffise à vous enivrer.

 

Laisser un commentaire