Accueil À la une Des capteurs citoyens pour être acteurs de la transition écologique

Des capteurs citoyens pour être acteurs de la transition écologique

[Conseil municipal du 11 mai 2015]
Un petit boîtier qui serait capable de mesurer la pollution atmosphérique et celle de l'air intérieur, l'exposition au bruit et aux ondes électromagnétiques, la pollution lumineuse, l'activité des abeilles... Et qui permettrait aux citoyens d'agir pour les réduire. Ce rêve pourrait bientôt devenir réalité à Rennes. Le conseil municipal a acté la mise en route d'une étude de faisabilité.

Laurent HAMON
Conseiller municipal
délégué aux Technologies de l'information et de la communication

+

> La délibération

 

> Smart citizen

 

 

 

Délibération présentée par Laurent HAMON
Les Rennais sont soumis quotidiennement à de nombreuses pollution. Pollution de l'air intérieur et extérieur, pollution sonore, pollution lumineuse... Au-delà de tirer la sonnette d'alarme, comment faire pour que chaque citoyen prenne conscience de sa situation et surtout ait les moyens de changer la donne ? C'est l'enjeux que pourraient se fixer les capteurs citoyens.

 

Les capteurs citoyens, qu'est-ce que c'est ?

Le capteur est un petit boîtier bourré d'électronique qui permet de mesurer en temps réel de nombreuses données (comme par exemple la qualité de l'air, de l'eau, les ondes électromagnétiques mais aussi le bruit, l'humidité ou encore la chaleur) et de les rendre publiques via l'open data. Issu du numérique, il permet d'apporter une connaissance plus fine de notre territoire mais surtout d'inclure les habitants de notre ville dans une démarche participative.

À Barcelone, il est déployé dans toute la ville. Le capteur « smart citizen » barcelonais a été réalisé dans un lab de la ville, par des étudiants et des habitants. Les données collectées sont disponibles sur une carte et sont versées aussi à la communauté scientifique.

Il permet aux habitants, non seulement de prendre conscience des pollutions auxquelles ils sont quotidiennement exposés, mais aussi d'agir pour réduire ces sources de pollution. En se déplaçant à vélo ou à pieds par exemple, en supprimant l'usage des engrais et pesticides dans les jardins ou en demandant de réduire l'éclairage public.

 

Rennes a les moyens de développer cet outil au service de la transition écologique

Notre Ville dispose de différents atouts : un fablab qui peut-être mobilisé, une expertise dans l'Open data, une fabrique citoyenne inclusive, un écosystème rennais dense et riche pouvant répondre à différents points de ce projet et de nombreux partenariats possibles.

 

Santé et citoyenneté : rendre les citoyens acteurs du changement

L'idée n'est pas seulement de fabriquer ces capteurs et de les faire tourner. Il s'agit surtout d'une démarche qui mette les habitants dans la boucle et leur permette de se fédérer autour d'un projet d'amélioration de leurs conditions de vie sanitaire et sociale. C'est pourquoi ce projet est également porté par l'adjointe à la santé, Charlotte Marchandise.

À terme, il s'agit bien de faire changer les comportements et on peut imaginer qu'en faisant fabriquer par des élèves un capteur qu'ils installeraient devant leur école, ils viendraient tous à pied et encourageraient leurs parents à prendre le vélo plutôt que la voiture !

 

1 commentaire(s)

  1. Huguet Marion

    Bonjour,

    Je suis actuellement étudiante en dernière année de Master communication à Rennes 2. Dans le cadre de mon mémoire je m’intéresse aux smart cities. Le projet « capteurs citoyens » est-il toujours en cours de réflexion ?

    Merci,
    Cordialement,

    Marion HUGUET
    @HuguetMarion35

Laisser un commentaire