Accueil À la une Faire avec les habitants, ça fonctionne !

Faire avec les habitants, ça fonctionne !

[Conseil métropolitain du 21 avril 2016]

La déchèterie de Villejean va être déplacée. Et grâce à l'implication d'habitants qui ont su apporter leur part d'expertise, les terres agricoles qui étaient menacées de disparition seront préservées.

 

Conseillère métropolitaine Intervention de Valérie FAUCHEUX au nom du groupe écologiste

citationCette délibération fait plaisir à un certain nombre d’habitants, celles et ceux qui des quartiers de Beauregard et de La Lande du Breil, se sont mobilisés au printemps 2015. Pour mémoire, l’annonce par voie de presse du transfert de la déchèterie de Villejean au-delà de la rocade, au bout de leur quartier, avait profondément heurté les habitants, attachés au modèle de leur quartier, qui malgré sa densité, inclut la nature en ville par ses parcs et jardins et bénéficie de la proximité de la ceinture verte sur La lande du Breil.

Leur mobilisation avait abouti à une réunion publique, en présence du service Déchèterie-Tri-Valorisation et des élus, qui ont proposé que la copie soit réétudiée avec un groupe d’habitants volontaires. Des solutions existaient donc, au moins une, puisque c’est sur celle-ci que nous allons nous prononcer ce soir.

Ceux que j’ai croisés m’ont chargée de transmettre leurs remerciements au service et aux élus. Mais je crois que nous pouvons aussi saluer leur engagement et leur capacité à vouloir penser la ville et nos aménagements et ce pour plusieurs raisons :

  • La première : ce dossier bloqué depuis plus de quatre ans va enfin aboutir, et va nous permettre de répondre aux exigences de la DREAL. Des idées initiales des habitants, un projet cohérent émerge  en termes de circulation et de proximité avec l’UVE.

 

  • Deuxièmement, grâce à eux, nous allons respecter deux engagements importants : ne pas artificialiser cette partie de la ceinture verte et maintenir sur l’espace des activités agricoles

Comme dans le cas de l’allée de Jacques Cartier, les habitants ont su apporter une part d’expertise de leur quartier. Ils ont démontré qu’ils étaient capables de penser un projet de déchèterie sans l’exporter vers un autre quartier éloigné du leur.

Dans ces deux cas, l’histoire se termine bien.

Il nous faut donc méditer la leçon et désormais inclure les démarches et des espaces de participation pour un certain nombre de dossiers d’aménagement.

L’attente est réelle. En témoigne par exemple à Rennes l'implication forte des habitants lors des différentes démarches de la Fabrique Citoyenne.

Construire certains projets avec les habitants permettra, nous en sommes sûrs, de faire connaître notre collectivité, son rôle et ses compétences. Nous avons y gagner davantage de légitimité, légitimité des choix mais aussi de notre  « institution » profondément renouvelée depuis la loi Maptam.

Laisser un commentaire