Accueil À la une Il faut supprimer le parking Vilaine

Il faut supprimer le parking Vilaine

 

[Tribune parue dans Les Rennais - mars 2018]

 

Rennes doit se réconcilier avec ses rivières et en premier lieu, la Vilaine. Pour cela, il faut supprimer le parking Vilaine.

Les écologistes revendiquent de longue date la suppression de cette couverture de bitume qui entache depuis de nombreuses années le paysage urbain du centre-ville, qui masque le fleuve, qui offre une mauvaise image de notre ville à ceux qui la visitent.

Il est temps de laisser place à la nature en ville, et notamment dans le centre, aménagé depuis longtemps de manière trop minérale.

Supprimer ce parking permettrait de restituer aux Rennais-e-s l'accès aux berges de la Vilaine, mais aussi de favoriser le développement de la biodiversité.

Ce débat n'est pas nouveau, la volonté de supprimer ce parking était dans le programme des écologistes déjà en 1989. Mais la volonté des Rennais-e-s de retrouver leur fleuve s'affirme bien plus fortement aujourd'hui et la disparition de cette dalle de bitume devient aujourd'hui inéluctable.

Imaginons par exemple une promenade à fleur d'eau, des petits restaurants avec terrasses flottantes, un miroir d'eau… les possibilités sont multiples. Cette promenade permettrait ainsi de relier la place de la République au boulevard de Chézy. Boulevard que nous imaginons lui aussi être rendu aux piétons, jusqu'aux prairies Saint-Martin.

Nous avons une vraie opportunité de mener une démarche globale pour construire la ville apaisée à laquelle nous aspirons.

Et de réconcilier la ville avec ses cours d'eau comme de nombreux Rennais-e-s le demandent.

 

1 commentaire(s)

  1. MOY

    Depuis que j’ai l’âge de voter, j’ai voté « écologiste » et j’ai maintenant 58 ans. Mais cette opinion sur le parking « vilaine » m’irrite au plus haut point. C’est une opinion égoïste qui ne prend pas en compte le désir d’aller en ville des personnes âgées ayant des difficultés à marcher, les handicapés ou les mamans avec poussettes. Les transports en commun ne conviennent pas à tous, le centre ville n’est pas réservé aux jeunes et aux biens portants. Le parking « Vilaine » était la seule possibilité pour mon père d’aller en ville. C’était un vieux rennais mais pour qu’il puisse s’acheter des vêtements ou des chaussures chez ses boutiques habituelles ou aller voir une animation place de la mairie, il fallait que je me gare sur la place handicapée du parking « vilaine » la plus près du centre. Sinon, le centre ville lui était interdit.

Laisser un commentaire