Accueil À la une Le développement durable doit devenir une priorité pour le commerce

Le développement durable doit devenir une priorité pour le commerce

[Conseil municipal du 16 septembre 2019]

 La Ville subventionne l'association de commerçants Carré rennais pour différentes actions de communication. Nous pensons qu'accompagner les démarches de développement durable des commerçants indépendants serait nettement plus intéressant.

 

Conseiller municipal

Délégué aux Usages du numérique
 

Intervention de Laurent HAMON au nom du groupe écologiste et citoyen 

Nous sommes invités ce soir à attribuer des subventions à l'association de commerçants Carré Rennais dans le cadre du soutien de la Ville à l'animation commerciale. Nous partageons l'objectif de dynamiser le centre-ville et de soutenir bien sûr le commerce de proximité. Seulement, nous avons comme toujours une grosse déception sur la modalité de ce soutien. Vous l'aurez deviné, nous avons eu beau chercher, nous n'avons toujours rien trouvé sur le développement durable ! Nous sommes d'autant plus dépités que cela fait cinq ans que nous nous exprimons afin de promouvoir  cette question dans la politique commerce de notre ville et même directement de l'association du Carré Rennais. Peine perdue dirait-on. La ville subventionnera donc des opérations de communication, du street marketing, l'embauche d'un community manager en lieu et place d'un responsable développement durable… Oui, il faut dynamiser le commerce indépendant et l'accompagner dans sa différenciation commerciale par rapport aux grosses enseignes de la périphérie. C'est en priorisant les projets de développement durable que cela pourra se faire.

Travailler la question de l'écoresponsabilité, des circuits courts, du commerce équitable, de l'économie circulaire,  des transports actifs… C'est bien sur ces questions qualitatives que les commerçants indépendants feront la différence face à la grande distribution.

Sobriété et commerce peuvent faire bon ménage. S'il faut des moyens pour le prouver, c'est l'écoresponsabilité des commerçants que nous devrions subventionner.

Parce que le développement durable est à nouveau absent de cette délibération concernant l'animation commerciale, nous nous abstiendrons.

 

 

Laisser un commentaire