Accueil Communiqués NDDL : Non au passage en force

NDDL : Non au passage en force

+

Notre-dame-des-landes : néfaste pour l'emploi et l'environnement (vœu présenté en Conseil métropolitain de décembre 2015)

Notre-dame-des-landes : une aberration en contradiction avec la COP 21 (Conseil municipal de novembre 2015)

[Communiqué EELV Rennes]

 

Le délibéré rendu lundi 25 janvier par le tribunal de grande instance de Nantes conforte plus que jamais le fait que la décision concernant le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes est dans le camp politique.

Nul ne peut comprendre ni accepter que la France qui, lors de la conférence sur le climat, a expliqué à tous les États de la planète qu’il fallait agir contre le réchauffement climatique, autorise un projet qui détruit l'environnement sans répondre à un besoin économique.
De nombreux recours juridiques ne sont pas encore épuisés, les jugements de première instance sur les autorisations liées à la loi sur l’eau et les espèces protégées sont toujours en appel. La France est mise en demeure par la Commission européenne pour une mauvaise évaluation environnementale du projet.
Nous rappelons l'accord du second tour des municipales de 2014 à Rennes et Nantes prenant acte de l’orientation du gouvernement de ne pas débuter les travaux avant l’épuisement de tous les recours juridiques. Nous demandons aux maires et aux élu-e-s de ces deux villes de faire preuve de responsabilité et de cohérence en intervenant auprès des décideurs politiques nationaux afin d'obtenir une étude d'optimisation de Nantes Atlantique.
EELV Rennes exprime son soutien total aux familles et aux agriculteurs condamnés à quitter leurs habitations.

 

Xavier Baron, porte-parole EELV Rennes

 

Laisser un commentaire