Accueil À la une Nouvelle Antipode : améliorons encore le bilan énergétique

Nouvelle Antipode : améliorons encore le bilan énergétique

[Conseil municipal du 11 mai 2015]
Le projet de nouveau bâtiment pour l'Antipode MJC a été présenté en conseil municipal. Si c'est une bonne nouvelle pour les habitants et la diversité culturelle, les écologistes estiment qu'on peut encore améliorer son bilan énergétique. Avec des panneaux solaires photovoltaïques par exemple.

Matthieu THEURIER
Conseiller municipal
Co-Président du groupe écologiste

img_pdf_downlaod

 

 

Intervention de Matthieu THEURIER au nom du groupe écologisteMadame la Maire, Cher-e-s collègues,

 

Une nouvelle Antipode MJC, c’est une bonne nouvelle pour le quartier de Cleunay-La Courrouze et la diversité culturelle à Rennes et nous soutenons évidemment ce projet.

 

Vous me permettrez de mettre néanmoins un bémol au projet actuel sur ses performances énergétiques. Notre engagement est de mener à bien la transition énergétique à Rennes. Avant l’élaboration d’une politique énergétique globale et d’ampleur toujours en attente, le minimum est de faire en sorte que tous nos investissements soient le plus performants possible. Ce sera le cas du futur Conservatoire qui devra être à « énergie positive » ou encore du projet d’aménagement de l’Îlot de l’Octroi. Quel dommage que la nouvelle Antipode MJC, qui sera un lieu emblématique du quartier Cleunay-La Courrouze, de la politique jeunesse et de la vie culturelle rennaise ne bénéficie pas de cette attention.

 

Certes, l'enveloppe thermique du bâtiment Antipode permettra une relative maîtrise des consommations d’énergie mais sans pour autant aller au-delà des obligations règlementaires actuels. Les usages nécessiteront aussi des consommations électriques non négligeables, que ce soient pour les usages informatiques, musicaux, événementiels… Pourquoi donc ne pas installer dès à présent des panneaux solaires photovoltaïques qui permettront un bilan énergétique plus favorable. On aurait même pu imaginer associer les habitants du quartier à cet investissement dans un cadre coopératif.

 

Rien n’est perdu pour autant et il est encore temps d’envisager une telle installation.

 

1 commentaire(s)

  1. soquet

    bonjour Matthieu,
    J’ai regardé le projet sur le site de mon confrère, et si je comprends bien, c’est encore un projet à l’envers ; totalement vitré au Nord, et totalement fermé au Sud. Il s’agit probablement du non-sens du l’urbain, en opposition au « bon sens paysan » !!! Mais c’est une habitude à la ville de Rennes…
    Il s’agit encore d’un projet « canada-dray » et non de « haute qualité environnementale » !! et là encore, il vaut mieux un architecte de Strasbourg que rennais, économie locale et circuit court obligent !!
    Cordialement
    Thierry Soquet

Laisser un commentaire