Accueil À la une Plan de protection de l’atmosphère : Rennes volontariste

Plan de protection de l’atmosphère : Rennes volontariste

charlotte [Conseil municipal du 15 septembre 2014]
C'est avec l'ambition d'aller vite que les élu-e-s ont approuvé le Plan de protection de l'atmosphère soumis par le Préfet. Et ont applaudi l'annonce faite par Nathalie Appéré de demander à l'État de baisser la limitation de vitesse sur la rocade de Rennes, qui est une de nos "vieilles" revendications.
Charlotte Marchandise-Franquet
12e adjointe déléguée à la Santé

Ce que dit l'accord d'entre deux tours

 

[GPS] Schéma des déplacements actifs

 

[GPS] Espaces apaisés

 

[GPS] TREM

 

[GPS] Gratuité des transports

Le PPA, c'est le plan de protection de l'atmosphère. Élaboré pour la période 2015-2020, il concerne les 43 communes de Rennes Métropole ainsi que Melesse. Ce document définit les objectifs et les mesures permettant de diminuer les concentrations en polluants atmosphériques.Le diagnostic pointe notamment du doigt le transport routier qui produit 70% des émissions de dioxyde d'azote et 40% des émissions de particules. Élaboré à partir de projections à l'horizon 2020, il propose des objectifs ambitieux, qui peuvent être déclinés dans le PDU (déplacements), le SCOT et les PLU (urbanisme). Il incite également à améliorer l'information et la sensibilisation.Si Rennes et Rennes Métropole mènent une politique volontariste, notamment par le biais de leur politique de déplacements, il reste encore des  leviers à actionner. Les élu-e-s écologistes s'y attèlent au quotidien.
Intervention de Matthieu Theurier (conseil municipal du 15 septembre 2014) L'avis que nous donnons aujourd'hui sur le Plan de protection de l'atmosphère arrive en plein événement de pollution majeur de l'air sur notre ville et plus généralement en Bretagne. Ces pollutions, nous le savons, elles sont, à Rennes, pour l'essentiel, liées à la circulation routière. La situation, et au-delà des préconisations du Plan de protection de l'atmosphère, nous oblige à amplifier nos actions en matière de déplacements actifs, transports en commun ou encore transports de marchandises. Les propositions que nous avons portées pendant la campagne et qui ont été validées par les Rennais apportent un certain nombre de solutions qu'il s'agit désormais de mettre en œuvre rapidement. Je pense évidemment à notre engagement d'une gratuité totale des transports lors des pics de pollution. Je pense aussi à notre engagement de réaliser un schéma des déplacements actifs avec pour objectif de doubler la part du vélo. Le projet de RER rennais est lui aussi plus que jamais d'actualité et il est urgent d'engager des études en vue de sa réalisation. Enfin, il nous faut revoir le plan de circulation pour faire de Rennes une ville à 30 km/h car la réduction de la vitesse entraîne une réduction des pollutions. Et je veux donc pour conclure me féliciter, Mme La Maire de votre demande de réduire la vitesse de circulation sur la rocade. C'est une revendication ancienne des écologistes que nous portons désormais avec vous."

 

1 commentaire(s)

  1. […] Mercredi 27 mai, le groupe local de Rennes organisait une réunion-débat sur le thème de la qualité de l’air à Rennes et Rennes Métropole. Trafic routier, chauffage, incinération des déchets, agriculture… les causes de la pollution atmosphérique sont nombreuses. Air Breizh, association de type loi 1901 à but non lucratif, est l'organisme agréé par le ministère chargé de l'Environnement pour la surveillance de la qualité de l'air en Bretagne. Nous avons accueilli la directrice de cette structure qui en a fait la présentation. Cette soirée a également été l’occasion d’échanger avec Charlotte Marchandise, élue écologiste, adjointe à la santé, sur le futur Plan de Protection de l’Atmosphère. […]

Laisser un commentaire