Accueil Conseil municipal Plus de place pour l’affichage associatif

Plus de place pour l’affichage associatif

[Conseil municipal du 19 mars 2018]

À l'occasion d'une délibération sur l'affichage sauvage, nous avons redit notre souhait de voir plus de place pour l'affichage associatif... et moins pour l'affichage publicitaire!

 

 

Conseiller municipal

Délégué aux Usages du numérique

 

Intervention de Laurent HAMON au nom des élu-e-s écologistes

 

Cette délibération vise à lutter contre l'affichage sauvage. Nous sommes parfaitement conscients que l'affichage sauvage mérite d'être régulé. En même temps, nous souhaitons qu'il y ait un meilleur équilibre en améliorant l'ensemble des dispositifs d'affichage.

En effet, il nous parait important que les panneaux d'affichage mis à disposition des habitants soient plus nombreux. Mais surtout que l'on puisse dissocier les panneaux actuels dit "affichage libre" de panneaux "affichage associatif".
Actuellement, les panneaux d'affichage libre sont très régulièrement utilisés pour des manifestations commerciales. Créer un réseau de panneaux associatifs - et nous entendons par associatifs toutes manifestations ou actions sans but lucratif - permettrait un meilleur accès à l'information de proximité et favoriserait la liberté d'expression. Nous insistons encore une fois sur la nécessité d'ouvrir des espaces d'affichage associatif suffisant.

Nous pouvons comprendre qu'un certain nombre de Rennais en aient assez de l'affichage sauvage dans leur ville. Un grand nombre de Rennais sont tout autant excédés par la forte présence de l'affichage publicitaire commercial.

En tant qu'écologistes, nous pensons qu'une vraie réflexion sur la place de l'affichage et de la publicité en ville doit être menée. L'arrivée des panneaux publicitaires numériques, décriée par nombre d'habitants, en est aujourd'hui la preuve la plus visible. Vous connaissez d'ailleurs notre position sur le sujet. Nous réaffirmons notre souhait d'une ville sans publicité et qui fasse dans le même temps plus de place à la communication des acteurs associatifs du territoire.

 

Laisser un commentaire