Accueil À la une Politikos : 100 000 € de la métropole pour un festival hors sol!

Politikos : 100 000 € de la métropole pour un festival hors sol!

[Conseil métropolitain du 20 juin 2018]

Le festival Politikos, festival international de cinéma politique s'installe à Rennes à l'automne. Alors que notre métropole est riche d'une filière cinéma très dynamiques qui a besoin de notre soutien, nous sommes fâchés de voir que la collectivité propose d'accorder une subvention de 100 000 € à Politikos, qui n'implique aucune structure locale.

 

Président du groupe écologiste et citoyen de Rennes Métropole


  

Intervention de Morvan LE GENTIL au nom du groupe écologiste  et citoyen

Les membres du groupe écologiste et citoyen s’étonnent de voir dans cette Décision Modificative du budget, un soutien de 100 000 € à un festival international de cinéma politique nommé Politikos.

La presse nous avait informé de ce projet de manifestation. Prévue du 1er au 4 novembre prochains essentiellement au Couvent des Jacobins, elle est portée par un journaliste politique et réalisateur de documentaires parisien, Jean-Michel Djian.

J’imagine qu’au prochain conseil, nous aurons la possibilité d’échanger au moment du vote de la subvention, de la valeur de la manifestation et de son intérêt pour notre territoire et ses habitants.

Nous voulons ce soir faire écho auprès de vous, Monsieur le Président, des très nombreuses incompréhensions et critiques qui s’expriment depuis l’annonce du festival, des acteurs de la filière cinéma et documentaire de la Métropole rennaise.

Vous n’ignorez pas les difficultés des collectivités territoriales à répondre aujourd’hui à leurs attentes. Les acteurs espèrent un soutien public plus fort pour accompagner le développement de leurs activités et des manifestations qu’elles portent depuis des années sur notre territoire.

Nous avons la chance d’avoir sur la métropole des professionnels que beaucoup nous envient. Ils savent coopérer ensemble, et travailler en intelligence avec nos collectivités pour créer des événements à l’image de notre territoire rennais et breton. Ils mettent en partage l’art cinématographique, invitent chacune et chacun à débattre des sujets de société abordés, et font ainsi rayonner un savoir vivre en intelligence rennais tout en prouvant la capacité de nos collectivités à faire monter en compétence ses forces locales.

Nous sommes donc étonnés que notre collectivité prévoie d’accorder une subvention de 100 000 € pour ce projet de manifestation qui n’implique aucun acteur du territoire sauf pour deux locations de salles, à l’Arvor et au TNB.

Nous ne comprenons pas non plus, après nos nombreux appels à favoriser l’accès des acteurs locaux pour des événements au Couvent des Jacobins, que Rennes Métropole apporte un soutien d’un montant exceptionnel à une association parisienne pour qu’elle y installe durablement sa manifestation.

La Ville et la Métropole affichent depuis deux ans leur volonté d’associer les acteurs culturels à l’élaboration de leurs interventions dans les champs culturels et artistiques pour une vie culturelle co-construite, innovante, inclusive et qui participe au rayonnement de l’identité du territoire.

Ces acteurs ne comprennent donc pas ce qu’ils perçoivent comme un revirement de la politique culturelle métropolitaine et ont besoin d’être éclairés et rassurés.

1 commentaire(s)

  1. Bénédicte Pagnot pour l'association ARBRE

    bonjour, notre association ARBRE (Auteurs & Réalisateurs en BREtagne) a été consternée et choquée de découvrir la future existence de ce festival et les subventions attribuées. Cette découverte s’est télescopée avec l’envoi d’un courrier de soutien à l’association Comptoir du Doc (qui, elle, est loin d’être hors-sol!!!) courrier adressé à M. Benoît Careil – Ville de Rennes, Mme Françoise Sourdrille -Département d’Ille&Vilaine, M. Jean-Michel Le Boulanger –Région Bretagne. Ce courrier n’a obtenu aucune réponse depuis son envoi le 27 avril. Vous pourrez le lire ci-dessous :

    Madame, Messieurs,

    Notre association ARBRE (Auteurs et Réalisateurs en BREtagne) s’est réjouie, il y a 3 ans, de l’installation de Comptoir du Doc à la Parcheminerie : enfin la reconnaissance méritée pour le travail accompli par Comptoir du Doc, enfin un vrai lieu pour le cinéma documentaire à Rennes !

    Comptoir du Doc n’avait pas attendu la Parcheminerie pour proposer une programmation de grande qualité et des rencontres autour des films, mais ce lieu convivial avec une salle pouvant accueillir une centaine de spectateurs lui a permis de développer des actions culturelles touchant des publics diversifiés et plus nombreux, en parallèle de son action sur l’ensemble du département.

    Ce lieu a également rendu possible la création du festival « Les Etoiles du documentaire » dont notre association est partenaire. Depuis 2005, les documentaires primés annuellement par la SCAM (« Les Etoiles de la SCAM») n’étaient projetés qu’à Paris ; depuis 2016, ils le sont également à Rennes, en présence de leurs auteurs. Les deux éditions des Etoiles à Rennes ont été des succès. Comptoir du Doc et l’ARBRE travaillent actuellement ensemble à la troisième édition.

    Pour nous, l’installation de Comptoir du Doc à la Parcheminerie participait de la même dynamique que celle que nous constatons sur l’ensemble de la Bretagne : la fulgurante croissance de Ty Films dans le centre Bretagne, le rayonnement du Groupe Ouest (basé dans le nord Finistère), la création à Douarnenez du PADZC (Pôle Audiovisuel de Douarnenez Cornouaille). C’est donc avec consternation et tristesse que nous avons appris que Comptoir du Doc, qui fête ses 20 ans, allait devoir quitter la Parcheminerie à la fin de l’année 2018.

    Une solution pour accueillir les bureaux de Comptoir du Doc est apparemment à l’étude mais ce déménagement signifie la disparition d’un lieu de diffusion du cinéma documentaire. Cette perte donnerait le sentiment d’un grand retour en arrière pour Comptoir du Doc, pour nous, pour Rennes, pour le département, pour la Bretagne – région que tous les professionnels de l’audiovisuel qui ont fait le choix de ne pas vivre à Paris envient.

    La Région Bretagne œuvre au développement du cinéma et de l’audiovisuel. Il est inimaginable que la capitale de la Bretagne aille dans le sens inverse de la dynamique régionale.

    Nous souhaitons donc vivement que Comptoir du Doc puisse soit rester à la Parcheminerie, soit emménager dans un lieu à Rennes lui permettant de pérenniser ses actions et d’accueillir le public, de plus en plus vaste et varié, du cinéma documentaire.

    Veuillez recevoir, Madame, Messieurs, l’expression de nos meilleurs sentiments civiques.

    Kristell Menez
    Bénédicte Pagnot
    co-présidentes de l’association ARBRE

Laisser un commentaire