Accueil À la une Politique culturelle écoresponsable : nous nous engageons

Politique culturelle écoresponsable : nous nous engageons

[Conseil municipal du 20 mars 2017]

Benoît Careil, adjoint à la Culture, a présenté en conseil municipal un projet pour accroître l'écoresponsabilité des événements culturels et artistiques. Objectif : favoriser l'émergence d'une dynamique locale écoresponsable et affirmer l'exemplarité de l'engagement écoresponsable des équipements culturels en régie.

 

Adjoint à la Culture

Présentation par Benoît CAREIL

citationL’activité culturelle et artistique, a, comme la plus part des activités humaines, un impact sur la dégradation de notre environnement : production de déchets non recyclés, pollution de l'air, de l'eau et de la terre, consommation d’énergie notamment d’origine non renouvelable, émissions de gaz à effet de serre, consommations de produits alimentaires issus de filières de production extensives.

Les diagnostics alarmants des scientifiques et la mobilisation citoyenne, notamment chez les jeunes, autour des enjeux environnementaux, encouragent notre collectivité à s’engager, avec encore plus de détermination, dans la prise en compte des différents principes du développement durable dans sa politique culturelle, tant au niveau de ses équipements en régie que des acteurs qu'elle soutient.

De son côté, Rennes Métropole a réaffirmé ce même engagement pour le développement durable dans son projet culturel métropolitain actualisé.

C'est donc logiquement que le vice-président de Rennes Métropole en charge de la culture et moi-même pour la Ville, aidés de la Direction Générale de la Culture, nous sommes entourés d'autres élus porteurs notamment de  de politiques éco-responsables : Nadège Noisette en charge des approvisionnements de la Ville et notamment d'un Plan d'alimentation durable qui fait aujourd'hui référence, et André Crocq vice-président en charge du développement durable à la Métropole et le service Animation Territoriale qui a mis en place depuis plusieurs années des actions de mutualisation exemplaires pour réduire les déchets.

Nous vous proposons donc d’engager une démarche commune et concertée entre les deux collectivités, visant à traduire de façon opérationnelle l'éco-responsabilité dans le cadre de nos politiques culturelles respectives.

Parmi les différents enjeux sont particulièrement visés la sobriété des ressources (énergies, eau, papier), la diminution de l'impact environnemental des projets (déchets, approvisionnements, transport), le développement de l'économie circulaire (recyclage, mutualisation, réemploi) et la sensibilisation des publics à l’éco-responsabilité.

Dans cette perspective, un groupement de commande va être mis en œuvre entre la Ville et la Métropole, afin qu'elles disposent d'un accompagnement pour réaliser un diagnostic et définir les conditions de mise en place du dispositif d'éco-responsabilité adapté au secteur culturel local.

Une attention particulière sera portée à la participation et la mobilisation des acteurs, en s’appuyant sur les actions vertueuses existantes sur le territoire, notamment celles menées depuis quelques années par certains festivals membres du Collectif des festivals, et des exemples plus récents comme les actions innovantes de l’association rennaise La Belle Déchette en partenariat avec l’Opéra de Rennes, pour le réemploi de décors, ou en partenariat avec l’association La Collective pour le réemploi de matériaux issues d’œuvres d’art que leurs auteurs souhaitent voir disparaître.

Il s'agira de favoriser l'émergence d'une dynamique locale écoresponsable, mais aussi d'affirmer l'exemplarité de l'engagement des équipements culturels en régie en la matière.

Un diagnostic sera ainsi réalisé sur 5 à 6 équipements culturels de Rennes et de la Métropole afin d’étudier les possibilités de progression des pratiques des équipes permanentes, des publics et des artistes pour mieux prendre en compte les principes du développement durable.

La mission d’accompagnement visera également à étudier les conditions et les modalités de mise en œuvre de l'éco-conditionnalité des aides apportées par les deux collectivités aux acteurs culturels.

Au regard des différents enjeux visés par la démarche, un financement peut être sollicité auprès de l'ADEME et de la Région Bretagne.

Je vous propose donc chers collègues d'approuver la mise en œuvre d'un dispositif d'éco-responsabilité applicable à la politique culturelle dans le cadre d'un groupement de commande associant la Ville de Rennes et Rennes Métropole, et de solliciter une subvention auprès de l'ADEME Bretagne et de la Région Bretagne

 

Laisser un commentaire