Accueil À la une Qualité de l’air et données environnementales : associer au plus près les habitants

Qualité de l’air et données environnementales : associer au plus près les habitants

laurentLaurent HAMON
Conseiller municipal de Rennes délégué aux TIC

Conseiller communautaire

Téléchargez PDF

Conseil communautaire du 23 octobre 2014
L'association Air Breizh mesure en continu la qualité de l'air et informe les services de l'État, les élus, les industriels et tous les citoyens sur la qualité de l'air qu'ils respirent. Et si des capteurs citoyens permettaient aux habitants de devenir acteurs de la transition ?
Intervention de Laurent HAMON au nom du groupe écologiste
Merci monsieur le Président,
Cher-e-s collègues,L’association Air Breizh est reconnue pour la qualité des missions qui lui sont confiées et le groupe écologiste votera en faveur de cette délibération.Nous souhaiterions proposer deux éléments qui vont dans le sens d'associer les habitants de Rennes Métropole aux démarches d'information sur la qualité de l'air.

Ainsi nous proposons que l’ensemble des mesures réalisées sur notre territoire puissent être disponibles en Open Data. Ces données constituent un patrimoine immatériel qui peut intéresser un ensemble d'acteurs : les chercheurs peuvent y trouver matière à nourrir leurs travaux et expériences, les citoyens à moduler leurs modes de déplacements en fonction de la qualité de l'air, les journalistes à trouver des informations brutes, les entreprises à faire évoluer leurs plans de déplacements.

C'est donc dans un esprit de transparence et d'innovation qu’il nous semble intéressant de mettre à disposition de tous, de façon libre et gratuite, ces mesures de qualité de l’air dans un format facilement interrogeable.

D’autre part, nous souhaiterions que soit expérimenté, comme nous avons pu le voir avec Mme Pellerin à Barcelone en juillet dernier en marge du FAB10, en complément des mesures officielles et règlementaires ce que l’on appelle désormais des «capteurs citoyens» dans la perspective de permettre aux habitants de mesurer, eux même, leur exposition à la pollution et de partager leurs données.

En fait, tout simplement associer les habitants de notre métropole à devenir acteurs du changement et de la transition.

 

1 commentaire(s)

  1. Bruno

    Super idée, cela pourrait être couplé avec un projet au Fablab comme celui des capteurs citoyens. http://www.citoyenscapteurs.net/ Rennes Metropole achète le matériel pour les citoyen(ne)s et les aides à les monter.

Laisser un commentaire