Accueil Conseil communautaire Reconversion du secteur automobile : soyons plus volontaristes

Reconversion du secteur automobile : soyons plus volontaristes

nadegeNadège Noisette
16e adjointe en charge des approvisionnementsConseillère communautaire

Téléchargez l'intervention complète de Nadège

[Conseil communautaire du 25 septembre 2014]Rennes Métropole vient de prolonger la convention avec l'association Auteo qui doit contribuer à faire de la région Bretagne un territoire de référence en termes de véhicules décarbonés. C'est bien, mais soyons encore plus volontaristes.
Intervention de Nadège NOISETTE au nom du groupe écologiste

Merci Monsieur Le Président. Voici une explication du vote du groupe des élu-e-s écologistes sur cette délibération.

Loin d’être un phénomène conjoncturel, les pertes de compétitivité et d’emplois dans la filière automobile, notamment sur notre territoire, résultent d’un processus ancien.

Délocalisations des productions, manque d'ambition de certains choix industriels, augmentation du prix des carburants, développement de nouvelles mobilités, pollution atmosphérique, toutes ces données se croisent et plaident pour une politique de diversification et de reconversion de l’industrie automobile.

C'est dans ce cadre que Rennes Métropole a signé pour la période 2012–2014 une convention avec l'association AUTEO afin de contribuer à faire de la région Bretagne un territoire de référence en termes de véhicules décarbonés.

AUTEO est ainsi confortée dans ses missions de mise en réseau des acteurs de la filière, d'encouragement au management participatif, à la mutualisation des formations et à l'amélioration des conditions de travail. Elle est aussi chargée de réaliser des diagnostics stratégiques de PME. Nous nous en réjouissons.

Cependant, dans une optique de gestion prospective des emplois et des compétences, cette convention nous apparaît très en deçà des enjeux que connaît la filière aujourd’hui. Si la recherche de la performance industrielle et de la compétitivité des entreprises du secteur sont légitimes, l’incitation à la diversification vers des véhicules décarbonés est inexistante et aucun objectif chiffré n'est posé.

Nous voterons donc favorablement cet avenant de prolongation de la convention mais nous considérons que Rennes Métropole doit être encore plus volontariste dans l’incitation à la diversification et la reconversion du secteur automobile. Dans le cas d'une proposition de reconduction de la convention, nous y serons particulièrement vigilants.

 

Laisser un commentaire