Accueil À la une Retour de Palestine

Retour de Palestine

Valérie Faucheux et Hamid Ech Chekhchakhi se sont rendus en Palestine mi-avril. L'occasion de rencontrer Raed Ben Yussef, paysan qui a développé une coopérative de culture du raisin et Naji Owdah, coordinateur du centre culturel Laylac. Retour en images.

 

Rencontre avec Raed Ben Yussef

Al sanabel_raed et valerie

Raed Ben Yussef avait soutenu la liste Changez la ville ! en 2014. Il a accueilli Valérie Faucheux et Hamid Ech Chekhchakhi et leur a présenté la coopérative Al Sanabel. 60 coopérateurs cultivent la vigne et produisent du raisin en circuit court et avec peu de traitements.

Al sanabel_vignes et arbres fruitiers en terrasse

Agroécologie : les vignes et les arbres fruitiers sont cultivés en terrasse, de manière extensive. Depuis les débuts de la coopérative, 2 millions de pieds de vigne ont été replantés et permettent aux Palestiniens de continuer à cultiver leur terre.

12919636_1246083962072729_7006719900832592097_n


Cultures en terrasse ancestrales qui respectent la nature du sol, permet de conserver la fraîcheur et de produire du raisin et des prunes.

Al sanabel_ leau est rare chacun doit avoir son propre reservoir car elle est distribuee seulement un jour par semaine


L'eau est un bien précieux. Très précieux. Les Palestiniens s'organisent pour la collecter : elle n'est distribuée qu'une seule fois par semaine!

 

Bethlehem et le camp de Deysheh

À Bethlehem, le camp palestinien de Deysheh est installé au sud de la vieille ville.
Deuxième plus grand camp de Palestine, symbole de la question du droit au retour des réfugiés au cœur du conflit israélo-palestinien. 1 km2 pour 16 000 habitants, descendants des Palestiniens chassés des villages proches de Jérusalem ouest par les Israéliens en 1948.
1 école, 1 centre médical, un système d'alimentation en eau potable totalement insuffisant, l'assainissement quasi inexistant.

 

Deheishe_les noms des villages dorigine des habitants du camp (2)

À l'entrée du camp de Deysheh, à Bethlehem, les noms des villages d'origine des Palestiniens habitant le camp sont inscrits. Au centre, la résolution de l'ONU sur le droit au retour des réfugiés.

Bethlehem_le mur traverse la ville coupant la rue en deux entravant les déplacements des palestiniens

Le mur traverse la ville de part en part, coupant cette rue en deux, entravant les déplacements des Palestiniens.

Bethlehem_une maison totalement enclavée cernée par le mur

Cette maison est totalement enclavée, cernée de toutes part par le mur.

Bethlehem_hors sujet la guerre m'a pris ma terre et m'a donné un reve

Les murs de Bethlehem sont aussi support de mémoire et de résistance. Sur cette fresque on lit "Hors sujet, la guerre m'a pris ma terre et m'a donné un rêve"

Bethlehem_apartheid avenue mirador et barbelés

Mirador et barbelé le long du mur rebaptisé Apartheid Avenue

Bethlehem_passage dun checkpoint

Passage d'un checkpoint...

 

 

Rencontre avec Naji Owdah

Naji Owdah a créé Laylac, un centre socioculturel palestinien au coeur de Deysheh. Sur le mode de l'éducation populaire, on y pratique le théâtre, la vidéo, la musique, le graffiti, l'apprentissage des langues.

 

Deheishe_entree du centre laylac

L'entrée du centre Laylac, "Youth action center for community developement"

Deheishe_festival yalla yalla

Laylac organise un festival culturel, Yalla yalla.

 

 

Hebron, ville fantôme

Cette ville palestinienne en territoire palestinien est encerclée par des colonies. Et au centre ville, une autre s'est implantée début des années 80.
1500 palestiniens, 400/500 colons juifs orthodoxes protégés par 1 600 soldats.

La vie quotidienne est devenue un enfer. Des maisons hautes qui surplombent les rues, les Israéliens harcèlent les Palestiniens et leurs activités par des jets de pierres, d'ordures. Pour se protéger, des filets ont été installés. En 1997, la ville partagée en deux est verrouillée par des check points.
Conséquence : les Palestiniens quittent la ville, le commerce autrefois dynamique est quasi inexistant, la violence quotidienne.

Hebron_la vieille ville_ des grilles protegent les habitants palestiniens de jets d ordures des colons habitant a letage

Dans la vieille ville d'Hebron, des grilles protègent les habitants palestiniens des jets de pierres et d'ordures de la ville "d'en haut"

Hebron

À Hebron, murs de béton, grillages et barbelés

Hebron_ ville fantome de nombreuses rues et commerces condamnes

Rues et commerces sont condamnés. Et malgré tout, les Palestiniens continuent de résister.

Hebron association de femmes

Une association de femmes palestiennes fabrique et vend de l'artisanat local

 

 

Laisser un commentaire