Accueil Conseil communautaire Stationnement : un levier pour une ville apaisée

Stationnement : un levier pour une ville apaisée

[Conseil métropolitain du 19 octobre 2017]

Avec la réforme du stationnement, les collectivités fixent elles-mêmes les tarifs du stationnement sur voirie. À Rennes et dans la métropole, c'est un pas de plus dans la maîtrise complète de la politique de stationnement. Un levier important pour apaiser davantage la ville.

Conseillère métropolitaine

 

 

Intervention de Valérie FAUCHEUX au nom du groupe écologiste 

Les élu-es écologistes saluent la réforme du statut juridique du stationnement payant sur voirie. Maintes fois annoncée et reportée à deux reprises, la dépénalisation et la décentralisation du non-paiement des forfaits de stationnement, est une nouvelle  étape permettant de donner aux collectivités locales la maîtrise complète de leur politique de stationnement.

Rappelons que le stationnement  est un élément déterminant du choix de mode de déplacement.

La gestion du stationnement sur voirie est essentielle quand on sait par exemple que dans la plupart des grandes villes, selon le GART, 20% des voitures qui circulent en ville cherchent une place !

Contrairement à ce qu’on entend trop souvent, la congestion automobile ne s'explique pas par le manque de places de parking, mais parce que la rotation des véhicules est insuffisante.

Les deux tiers des places disponibles à Rennes sont occupées par des véhicules qui ne bougent pas de toute la semaine (voitures en stationnement résidentiel mais aussi voitures "ventouse" qui ont dépassé la durée autorisée de stationnement). Si Rennes est seule concernée aujourd'hui par cette délibération, cette problématique concerne déjà et va concerner d'autres communes de notre métropole.

Ainsi, le non-paiement du stationnement, qui culmine à 70% à Rennes, freine la rotation des places, réduit l'attractivité du centre-ville et de ses commerces, entraînant une congestion du trafic, la mise en danger des piétons et des cyclistes et des pollutions supplémentaires dont les premières victimes sont les citadins.

Quand on sait que les Français perdent plus de 70 millions d'heures par an à chercher une place de stationnement, cette mesure est l'occasion de favoriser la mobilité urbaine et de tendre vers une ville durable en incitant la rotation et en améliorant la circulation automobile. De quoi réduire la pollution de l’air, le bruit et relancer le dynamisme des centres urbains !

Alors oui 34€ en zone rouge et 24€ en zone verte, c’est une augmentation significative, que nous soutenons sans la moindre hésitation. D'autres grandes villes ont et vont adopter des tarifs similaires. Je pense à Bordeaux, Lyon et Toulouse. Les 70% de taux de fraude au stationnement sur la voirie méritent une réaction à la hauteur des enjeux. Je remarque que l'amende de 45€ pour défaut de titre de transport sur notre réseau bus et métro suscite beaucoup moins de commentaires.

Nous la soutenons d’autant plus que nous ne sommes pas sans agir pour augmenter les mobilités tout en réduisant la place de la voiture compensation.

Le pass pluriel, que nous avons défendu mis en place depuis janvier permet aux familles qui déposent leur voiture dans les parkings relais d’utiliser les transports en commun pour 5€. Par ailleurs, nous allons augmenter le nombre et la capacité des parkings relais, y compris ceux reliés à la ligne A avant la fin du mandat. Le plan vélo déployé sur la ville de Rennes ainsi que le plan piéton en cours d'élaboration permettront de renforcer les mobilités actives. Par ailleurs, rappelons pour éviter toute polémique que le stationnement des professionnels est facilité par un abonnement spécifique.

Enfin, nous saluons d'autant plus le dispositif qu'il prévoit que les recettes soient affectées aux opérations destinées à améliorer les modes de transport respectueux de l'environnement. Les transports en commun, les  plans vélo et piétons, l'autopartage, le covoiturage, en seront donc les principaux destinataires. Dans quelques années, les habitants, y compris les automobilistes en verront pleinement les bénéfices. Nous en sommes convaincus.

 

Laisser un commentaire