Accueil Vos élu-e-s Benoît Careil Travelling, diversité culturelle et utilité sociale

Travelling, diversité culturelle et utilité sociale

Benoît Careil, adjoint à la Culture de Rennes, a inauguré la 30e édition du festival Travelling à l'image de l'esprit aventurier de l'association Clair obcur, nourrissant la diversité des cultures du monde, la vie artistique et culturelle, et témoignant aussi de son utilité sociale.

Bonsoir à toutes et à tous

Je suis très heureux de représenter la Ville et la Maire de Rennes, ce soir pour l'ouverture de cette 30ème édition de Travelling.

30e édition du plus grand festival de cinéma de Bretagne, du premier rendez-vous régional des professionnels du cinéma et de l'audiovisuel, 30e édition de ce rituel hivernal pour les rennais et les rennaises, citoyens et citoyennes du monde passionnés du 7e art.

Avant de venir, je me suis plongé dans la lecture d’anciens programmes du festival que Clair Obscur a eu la bonne idée d’archiver et de rendre accessible sur le site de l’association.

En redécouvrant l’équipe de la première édition, celle de 1990, Travelling Londres, j’ai eu la bonne surprise de retrouver de nombreux amis de l’époque.

Il faut dire que j’ai longtemps traîné mon front dégarni dans les couloirs de l'université Rennes 2 où est né le festival.

Toute cette joyeuse bande vivait dans un petit périmètre qui était aussi le  mien, entre le campus et ses restaurants universitaires, le Grand Huit, l’Arvor, la Salle de la Cité et la rue de Saint-Malo.

Il est remarquable de constater que quasiment toutes ces personnes sont,  30 ans après, toujours là, bien actives dans le paysage culturel local : Eric Gouzannet à la programmation de l’Arvor, Hussam Hindi à celle du Festival de Dinard, Yann Hamon à l’organisation des Bars en Trans, Jean-François Le Corre à la direction de Vivement Lundi, Eric Barbier et Francis Blanchemanche sont, il me semble, toujours actifs à Rennes 2, sans oublier Hamid et Abdel, que je n’ai jamais cessé de croiser dans la ville depuis trente ans.

Ainsi, Travelling et l’association Clair Obscur ont été et sont aujourd’hui encore, avec Anne, Fabrice, Jacques, Véronique et tous ceux et toutes celles qui font aujourd’hui le festival et l’activité de l’association à l’année, des lieux où se construisent des vocations professionnelles, et des parcours de vies d’une grande richesse et expertise artistique et culturelle.

Je tiens à vous saluer et vous remercier tous et toutes, vous qui avez construit et fait grandir, année après année, ce grand rendez-vous qui fait rayonner notre vie culturelle rennaise en France et au-delà, une vie culturelle à votre image, foisonnante, créative et collaborative.

 

Il y a deux mois nous fêtions à Rennes les 40es Transmusicales, ce soir le 30e festival Travelling et en avril prochain la 52e édition de Rock’n Solex.

Ces rassemblements festifs et culturels, et je devrais bien entendu en citer bien d’autres qui sont depuis plus de vingt ans incontournables, sont essentiels à notre art du "vivre ensemble rennais" que d'autres avant nous avaient défini comme un "vivre en intelligence".

Comme pour beaucoup d'entre vous je pense, ce "vivre en intelligence" a toujours été pour moi, pour les projets auxquels j'ai participé et ceux  aujourd’hui que j'accompagne en tant qu’élu, synonyme de démarche collective nourrie perpétuellement de critique et d'auto-critique, d'audace, de créativité et souvent de nuits de palabre.

Clair Obscur n'a, je sais, rien perdu de cet esprit aventurier, en se nourrissant de la diversité des cultures du monde, la vie artistique et culturelle de notre territoire.

Pour conclure et dire une fois de plus la grande utilité sociale de Travelling, permettez moi d'emprunter les mots de l'économiste Felwine Sarr qui s’exprimait récemment dans un mensuel culturel au côté de Patrick Boucheron : "La France gagnerait à admettre que le monde est en elle et que cela est fondamentalement une richesse. Toutes les sociétés sont incomplètes, et celles qui admettent leur incomplétude sont celles qui s'enrichissent le mieux, car elles savent qu'elles ont besoin des autres, pour tendre vers ce qui ressemblerait à de l'épanouissement ou de la plénitude".

Bon anniversaire, bon festival et bon tour du monde

Laisser un commentaire