Accueil Conseil municipal Une charte des terrasses beaucoup trop timide

Une charte des terrasses beaucoup trop timide

[Conseil municipal du 24 juin 2019]


La charte des terrasses a été présentée en conseil municipal. En interdisant le chauffage à l'extérieur, elle permet de franchir un vrai pas. Mais elle reste bien timide à notre goût, alors que nous avions fait de nombreuses propositions pour réduire les déchets et avoir des terrasses réellement écoresponsables.

 

Adjointe Approvisionnements

Intervention de Nadège Noisette au nom du groupe écologiste et citoyen 

Depuis le début de ce mandat, notre groupe intervient régulièrement au sein de ce conseil et de nos différents groupes de travail afin de promouvoir le développement durable dans la politique commerce menée par notre municipalité. Ainsi nous avons par exemple proposé :

  • la fin du chauffage et du refroidissement des terrasses
  • la mise en place systématique du tri des déchets
  • l’usage de couverts, d'assiettes et de verres réutilisables
  • un approvisionnement alimentaire bio local et équitable
  • la distribution de tickets de transport gratuits en lieu et place d’heures de stationnement gratuit
  • la fin de l’éclairage des vitrines la nuit …

Nos expressions ont d’ailleurs interpellé le président du Carré Rennais qui s’est proposé de travailler certains de ces sujets et même d’expérimenter des terrasses  ecoresponsables. Une réunion a également eu lieu entre des membres du Carré Rennais, l’ALEC, la Feuille d’Érable, vous-même Monsieur Hervé, afin d’aborder ces sujets sur les déchets et l'énergie dans le commerce. Il était alors question d’intégrer certains de ces éléments dans la charte de terrasse, en fonction de leur pertinence par rapport à l’usage.

Dans ce contexte, nous ne pouvons que nous réjouir de la fin des terrasses chauffées et des brumisateurs. Ces équipements sont apparus suite à la loi Évin interdisant l’usage du tabac dans les cafés et restaurants. Aujourd’hui ils ont permis une véritable extension de ces établissements provoquant des consommations de gaz, de fioul ou d'électricité considérables. Interdire de chauffer les terrasses est un pas franchi dans l'écoresponsabilité.

En revanche, nous restons sur notre faim en ce qui concerne les déchets. En effet cette charte des terrasses ne fait absolument pas état de ce sujet.  Rien sur le tri des déchets, qui est pourtant bien instauré auprès des Rennaises et des Rennais. Même le Roazhon Park s’y est enfin mis pour la Coupe du monde de football. Rien non plus sur la fin des contenants plastiques à usage unique. La dernière Fête de la musique a pourtant montré que la plupart des bars rennais sont désormais équipés en gobelets réutilisables et la Loi de transition énergétique prévoit d’interdire ces contenants jetables dès janvier 2020. Il est franchement décevant de ne pas voir au moins ces deux points figurer dans la charte.

Nous faisons aussi la même remarque concernant la délibération 83 concernant la convention avec MAM EVENT. Dans cette convention qui traite notamment de l’organisation du Marché à Manger, il n’y a de même aucune exigence concernant les économies d’eau, la réduction des déchets ou les économies d’énergie.

Avec la fin des terrasses chauffées, nous prouvons que nous pouvons nous donner les moyens de notre ambition de réduction de consommation d'énergie, poursuivons avec autant d'ambition sur tous les volets de l'écoresponsabilité.

 

Laisser un commentaire